Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Notre athlétisme malade de sa triche part en vrille

Cinq coureurs et un perchiste suspendus de quatre à huit ans par la FRMA




En sport ici-bled, s’il est un constat triste à décrier, c’est bel et bien celui de notre athlétisme, malade à en mourir de dopage. Hier encore, un communiqué de la FRMA tombait tel un couperet annonçant une fois de plus, serait-on tenté de dire, les suspensions de  cinq athlètes jugés coupables aux yeux de l’IAAF de s’être adonnés à la prise de substances illicites dans le seul but d’améliorer leurs performances que, ni sueur ni travail, n’avaient pu rendre meilleures, auparavant.
Nos absorbés trop illusionnés pensant que l’absorption justement de ladite ‘’potion magique’’ en ‘’ violation des règles antidopage constatée par l’instance mère’’ allait passer inaperçue. Que nenni ! Et c’est donc, urine dans le sac, que les Militaires Mohcine Cheaouri, Hanane Ouhaddou, les Fussistes Abdelhadi Labali, Adil Annani et Zakarya Rabah du Club Al Moustakbal de Benslimane  (CABA) ont été pris.
Les sanctions étant de quatre et huit ans de suspension, ce sont Abdelhadi Labali et la seule dame du lot Hanane Ouhaddou qui en payent le lourd tribut quoique cette dernière, déjà atteinte par l’âge (34 ans), ne pouvait prétendre fouler, encore plus, les pistes du fond dont elle était spécialiste au contraire du coureur du FUS en demi-fond qui, à la fleur de l’âge (23 ans), en voit sa carrière, que l’on pensait prometteuse au regard de quelques résultats nationaux et internationaux flatteurs, stoppée net. Quel gâchis !
Pour le perchiste national, l’Oujdi  Mohcine Cheaouri (27 ans, record personnel 5, 20 m), double champion d’Afrique (2008, 2012) et panarabe à deux reprises (2012, 2015) il ne pourra plus guère sauter à la recherche de plus de hauteur qu’en juin 2020, soit à la trentaine passée.  Le Militaire abandonne les meilleures années d’une carrière sportive, leurré par les illusions de la dope. Dommage!
Les quatre ans auraient pu être un moindre mal dès lors qu’il s’agit de marathon mais le sociétaire du FUS, Adil Annani, qui en compte 36, pourrait-il courir à la quarantaine comme quand il avait si bien fait quand il remporta celui d’Oita au Japon en 2009 ou atteint les podiums de Marrakech et des semi-marathons d’Utrecht aux Pays-Bas et de Konio en Italie? Moins sûr à envisager.
Enfin, que dire du jeune Zakarya Rabah (17 ans record du Maroc cadet aux 110m haies et coureur du 400m haies) qui devra donner quatre années d’un avenir encourageant au manque de compétition, clé absolue de progression et donc de performance à cause de la bêtise et très certainement d’un manque d’encadrement et de conseils?
C’est malheureux, pourtant, la FRMA avait, en avril dernier, engagé une procédure judiciaire contre X parmi les marchands des produits dopants et tous ceux qui s’adonnent à cette débauche pour le moins très peu recommandable, et ce en dépit de la loi 51-08 qui punit d’une à trois années d’emprisonnement en plus d’une amende allant jusqu’à 100.000 dirhams. La plainte a été reconduite il y a deux mois très certainement après en avoir été informée de cas de dopage par l’IAAF.

Mohamed Jaouad Kanabi
Mercredi 5 Octobre 2016

Lu 723 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs