Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Note d’orientations stratégiques pour les télécommunications à l’horizon 2013 : Rendre la connectivité mobile à la portée de tous




Très attendue, «la note d’orientation du secteur des télécommunications» a été finalement rendue publique. Les  orientations  générales, souligne-t-on,  s’intègrent  dans  la  continuité  du  Plan  «Maroc Numeric 2013» et visent à «assurer au secteur un environnement propice pour son développement avec des objectifs chiffrés pour  le marché des  télécommunications à horizon 2013 : un parc fixe et mobile de 34 millions d’abonnés, un parc de 2 millions d’abonnés à Internet et un chiffre d’affaires global de l’ordre de 40 milliards de DH».
Cette feuille de route pour les quatre prochaines années, un peu timorée dans l’apparence, tend à faire aboutir l’extension de la couverture et l’élargissement de la connectivité mobile et surtout le développement de l’accès à l’Internet à haut débit, mais aussi la stimulation de la concurrence pour une meilleure accessibilité en termes de prix. En deux mots : rendre la connectivité à la portée de tout le monde.  
En effet, les orientations stratégiques à l’horizon 2013 sont axées autour de quatre points :
- le  soutien  de  la  poursuite  de  l’investissement  dans  le  secteur  des télécommunications  considéré  comme  un  des  pôles  majeurs  dans  le développement global de l’économie marocaine.
- le  déploiement  d’infrastructures  adaptées  répondant  à  l’évolution  des usages  en vue de  réduire  la fracture  numérique qui concerne désormais  l’accès,  l’usage et  le contenu. L’accès  à  des  contenus  autres  que  la  voix  (données,  images,  etc.) nécessitera  des  débits  de  plus  en  plus  importants  et  a  pour  corollaire  le renforcement  des  infrastructures  fixes  (principalement  à  base  de  fibre optique)  à  même  de  garantir  la  disponibilité  d’offres  de  services  globaux dans  des  conditions  de  qualité  de  service  à  la  hauteur  des  attentes  des consommateurs  et  des  entreprises. Cet  objectif  passe  par  la  stimulation  du marché pour le déploiement de solutions offrant des accès très haut débit.
- l’élargissement de l’accessibilité aux services des télécommunications (voix et Internet) par la mise en place des conditions à même de stimuler une baisse significative  des  prix des  communications  réduisant  ainsi  leur  impact  sur  les dépenses des ménages et des entreprises.
- la  poursuite  de  la  croissance  des  différents  segments  du  marché  par l’activation de  leviers de  régulation à même de développer  la concurrence entre  les  différents  acteurs.  Pour  ce  faire,  le  Gouvernement  procédera  au renforcement du  rôle du  régulateur en  le dotant des moyens nécessaires,  y compris  réglementaires,  lui  permettant  la mise  en  place  des  conditions  de déploiement effectif des leviers de régulation et de la concurrence.
Pour atteindre ces objectifs, l’ANRT se doit de procéder au déploiement de mesures de régulation, adopter un calendrier de libéralisation donnant de la visibilité aux opérateurs, élaborer un plan pour le développement du haut débit et réviser, bien entendu, le cadre législatif et réglementaire.

intensification de
la concurrence

En matière de régulation, les mesures retenues  visent, rappelait-on,  l’intensification  et  le  renforcement  de  la concurrence sur  les différents  segments de marché ainsi que  la mise en place des conditions pour le déploiement pratique des leviers de régulation prévus. Le développement de  la portabilité des numéros, qui constitue un important levier  de  stimulation  de  la  concurrence,  sera  consacré  par  l’allégement  des procédures  opérationnelles  En  ce  qui  concerne  l’interconnexion,  et  à  partir  de  2010,  les  tarifs  de terminaisons,  tant  fixes  que  mobiles,  connaîtront  des  baisses  significatives  qui permettraient de  les situer à des niveaux comparables à ceux observés au niveau international.  
  Par ailleurs, s’agissant de la libéralisation, la  prochaine  phase , indique la note, sera  axée  autour  du  développement des  infrastructures  pour  l’Internet  et  le  très  haut  débit  ainsi  que  l’introduction  de nouvelles technologies mobiles afin de permettre au Maroc de maintenir sa position de leader de sa région notamment dans les télécommunications mobiles.
Cela dit, l’ANRT demeure convaincue que le  potentiel  de  croissance  du  secteur  pour  les  quatre  prochaines  années reste  important.  Les  évolutions  technologiques  à  l’international  s’orientent  vers  la convergence des réseaux et des services avec des besoins en débits de plus en plus importants.
Les  technologies  de  4ème  génération pourraient  constituer,  à moyen  terme,  un  choix  des  opérateurs  en  raison,  d’une part, de  la  forte croissance de  l’Internet mobile au Maroc et, d’autre part, de  la faible pénétration de l’Internet haut débit fixe.
 Enfin,  le  développement  des  e-services,  notamment  ceux  liés  au  e-gouvernement  tels que définis par  la  stratégie «Maroc Numeric 2013», aux services de banque en ligne et au e-learning grâce aux programmes de généralisation des technologies de l’information dans l’enseignement (GENIE, …), peut représenter de réelles potentialités de croissance du marché durant la période à venir. 

Achir Karim
Vendredi 26 Février 2010

Lu 825 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs