Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nishikori et Cilic sortent Djokovic et Federer


Double surprise en demi à Flushing Meadows



Nishikori et Cilic sortent  Djokovic et Federer
Le Croate Marin Cilic a battu le Suisse Roger Federer 6-3, 6-4, 6-4 en demi-finale de l'US Open samedi et affrontera en finale le Japonais Kei Nishikori en finale lundi. Cilic et Nishikori, vainqueur plus tôt du N.1 mondial Novak Djokovic 6-4, 1-6, 7-6 (7/4), 6-3, disputeront leur première finale dans un tournoi du Grand Chelem.
Le Japonais Kei Nishikori a créé la sensation avec sa nette victoire face au N.1 mondial Novak Djokovic 6-4, 1-6, 7-6 (7/4), 6-3, samedi en demi-finale de l'US Open. Grâce à ce retentissant succès, le 11e joueur mondial est le premier Asiatique à atteindre la finale d'un Grand Chelem. Il affronte ce lundi le Croate Marin Cilic, qui opposé dans la seconde demi-finale dont le début a été retardé par la pluie, n’a fait qu’une bouchée de Roger Federer.
Ce dernier est tombé de très haut alors qu’il croyait la voie balisée. Il avait abordé l'US Open après avoir disputé quatre finales de suite et remporté notamment le Masters 1000 de Cincinnati, son premier titre dans un tournoi de ce calibre depuis deux ans. Mais l'ancien N.1 mondial, 33 ans, qui avait déjà connu des difficultés avec le Français Gaël Monfils en quart de finale s’est incliné face au Croate 6-3, 6-4, 6-3. 
Pour la première fois donc, depuis 2005, une finale de Grand Chelem se déroulera sans Novak Djokovic, Roger Federer, Rafael Nadal ou Andy Murray, ce qui relance le débat sur la fin du règne sans partage de ce "Big Four". Après les coups de tonnerre qui ont frappé samedi Roger Federer et Novak Djokovic, leurs tombeurs Marin Cilic et Kei Nishikori ont rendez-vous aujourd’hui pour l'une des finales les plus inattendues de l'histoire de l'US Open.
Ils ont aussi ramené le tennis masculin dans le passé, avant l'ère "Big Four", le surnom donné aux quatre joueurs qui se partagent les titres du Grand Chelem et les honneurs depuis dix ans. Avant l'US Open 2014, la dernière finale sans membre du "Big Four" avait opposé à l'Open d'Australie 2005 le Russe Marat Safin à l'Australien Lleyton Hewitt.
Sans le tenant du titre Rafael Nadal, blessé à un poignet et avec Andy Murray retombé au 9e rang mondial après son opération au dos, la domination du "Big Four" ne reposait plus à New York que sur Djokovic et Federer.Les deux qui avaient disputé un total de 53 demi-finales en Grand Chelem, contre une seule à leurs adversaires, ont chuté le même jour, face à des joueurs au profil différent: l'un, Cilic, s'appuie sur un service et un coup droit redoutables tandis que l'autre, Nishikori, est un incroyable relanceur à la condition physique phénoménale.
Mais n'en déplaise à Federer, tous deux reconnaissent qu'ils ne font plus aucun complexe face aux cadors du circuit. 
 

Lundi 8 Septembre 2014

Lu 461 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs