Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nile Rodgers sera de la fête à Mawazine

L’OLM Souissi, c’est que des stars mondiales




L’artiste américain aux multiples
Grammy se produira,
dimanche 14 mai, sur la scène de l’OLM Souissi, dans le cadre de la 16ème édition, prévue du 12 au 20 mai 2017.



Considérée comme un haut lieu de la musique internationale, la scène OLM Souissi de Mawazine a toujours abrité des concerts d’artistes les plus célèbres du monde. A l’occasion de la 16ème édition du festival, le public de ladite scène aura encore une fois rendez-vous avec les plus grands interprètes de la planète, tous styles confondus. Ainsi après l’annonce de Demi Levato, Wiz Khalifa et Ellie Goulding, c’est l’Américain Nile Rodgers qui vient s’ajouter au lot. L’artiste aux multiples talents, compositeur, producteur, arrangeur et guitariste, qui a repoussé avec succès toutes les frontières de la musique populaire s’apprête, en effet, à enflammer Rabat avec ses plus grands tubes, le dimanche 14 mai.
Nile Gregory Rodgers est né le 19 septembre 1952 à New York. Au début de sa carrière, il est guitariste de sessions et fait partie de l'orchestre maison de l'Appolo Theatre de Harlem. Il fait ainsi ses classes dans ce temple de la soul derrière Aretha Franklin, Screamin' Jay Hawkins, ou Parliament. En 1970, il rencontre le bassiste Bernard Edwards avec qui il forme The Big Apple Band. Travaillant avec Luther Vandross ou Ashford & Simpson, les deux hommes sont contraints de changer le nom de leur groupe en 1977 pour cause d'homonymie avec un autre combo. Influencés par la soul et le rock sophistiqué de Roxy Music, ils choisissent de se renommer Chic. Ce nom qui colle parfaitement au glamour en vogue dans le disco est bientôt sur toutes les lèvres avec la sortie de « Le Freak ». Seul single de l'histoire de la marque Atlantic à être certifié triple platine, « Le Freak » devient aisément un standard du disco. Chic et Nile Rodgers sont ensuite derrière le succès de « We Are Family » de Sister Sledge en 1978. La fin du disco est loin de signer la disparition de Nile Rodgers qui se reconvertit vite en compositeur et producteur de renom. C'est en grande partie grâce à lui que David Bowie parvient enfin au succès auquel il aspire depuis longtemps avec Let's Dance en 1983. Dans les années 1980, l'empreinte de Nile Rodgers se retrouve derrière Diana Ross, Madonna, INXS, Mick Jagger, Grace Jones, ou Duran Duran.
Mis à part son travail avec l’Organisation CHIC, ses collaborations avec David Bowie, Duran Duran ou encore Madonna ont marqué l’histoire de la musique par leur succès retentissant et leur triomphe commercial. En 2002, Rodgers a créé et préside toujours "We Are Family Foundation (WAFF)", une organisation à but non lucratif pour la création et la promotion de programmes culturels qui prônent la diversité tout en nourrissant une vision, des talents et des idées pour des jeunes en vue de changer le monde. Après avoir combattu une forme agressive de cancer, il a publié son autobiographie «Le Freak : l’histoire à l’envers de la famille, du disco et du destin» (2011). Lors de la même année, Nile Rodgers collabore avec Adam Lambert, avant d'être présent sur trois titres de l'album «Random Access Memories» des Français de Daft Punk en 2013 et co-signe le nouveau tube planétaire «Get Lucky», avec Pharrell Williams.
«La portée globale de la carrière de Nile Rodgers est difficile à définir, elle est toujours impactante aujourd’hui», écrit Rolling Stone qui a nommé Rodgers une des 50 personnes les plus importantes dans le monde de la musique.
Rappelons enfin que le Festival Mawazine rythmes du monde, créé en 2001, est le rendez-vous incontournable des amateurs et passionnés de musique au Maroc. Avec plus de 2 millions de festivaliers pour chacune de ses dernières éditions, il est considéré comme le deuxième plus grand événement culturel au monde, selon les organisateurs. Organisé pendant neuf jours, chaque année au mois de mai, Mawazine offre une programmation riche et exigeante qui mêle les plus grandes stars du répertoire mondial et arabe, faisant des villes de Rabat et Salé le théâtre de rencontres exceptionnelles entre le public et une kyrielle d’artistes de renom.

Mehdi Ouassat
Samedi 1 Avril 2017

Lu 649 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs