Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nigeria: Au moins 100 morts dans l’incendie d’un camion-citerne




Nigeria: Au moins 100 morts dans l’incendie d’un camion-citerne
Au moins 100 personnes sont mortes et une cinquantaine ont été blessées jeudi dans l’incendie qui a suivi l’accident d’un camion-citerne dans le sud du Nigeria et plus de 85 corps n’ayant pu être identifiés ont été aussitôt enterrés sur place.
«Plus de 100 personnes ont été tuées dans l’incendie du camion-citerne, et une cinquantaine ont été hospitalisées avec des blessures graves», a déclaré à l’AFP la porte-parole de l’Etat de Rivers (sud), Ibim Semenitari. Le bilan pourrait s’alourdir, vu la gravité des brûlures de certaines personnes hospitalisées, a-t-elle ajouté, évoquant la possibilité de «10 à 15 morts» supplémentaires.
Plus de 85 victimes de ce «carnage» ont été enterrées sur place, a indiqué Mme Semenitari, précisant que l’incendie avait été éteint en fin d’après-midi.
«Un enterrement collectif a eu lieu il y a quelques minutes seulement (...) Il s’agissait de corps brûlés au point de ne plus pouvoir être identifiés. Ils ne pouvaient pas être déplacés», a-t-elle expliqué. Selon le responsable de la Commission fédérale de la sécurité routière de l’Etat, Kayode Olagunju, 87 corps ont été enterrés.
Les dépouilles de six victimes qui ont pu être identifiées ont été remises à leurs familles, a ajouté M. Olagunju.
Un responsable local de la région d’Ahoada, près de Port Harcourt, où a eu lieu l’accident, a déclaré que des équipements lourds avaient été amenés pour construire une fosse.
«Ils ont utilisé des bulldozers pour creuser une grande fosse où ils les ont enterrés et recouverts de sable», a déclaré à l’AFP Geoffrey Ikogha.
Des enfants ont été tués et des dizaines d’autres grièvement brûlés, malgré les avertissements lancés par des soldats arrivés sur le lieu de l’accident et prévenant que l’incendie pouvait se déclarer à tout moment.
Le camion-citerne a fait une embardée pour éviter de percuter trois véhicules dont un bus, arrivant en sens inverse, a indiqué M. Olagunju.

Libé
Samedi 14 Juillet 2012

Lu 238 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs