Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Neymar sort de son silence

La star critique la politique de Dilma Rousseff




Neymar sort de son silence
L'attaquant vedette de la Seleçao Neymar a critiqué pour la première fois sur les réseaux sociaux mercredi la politique de la présidente brésilienne Dilma Rousseff, alors que des protestations sociales secouent le pays depuis la semaine dernière.
"Je suis triste de tout ce qui se passe actuellement au Brésil. J'ai toujours pensé qu'il ne devrait pas être nécessaire de descendre dans la rue pour réclamer de meilleures conditions de transport, de santé, d'éducation et de sécurité. Tout ça, c'est le DEVOIR (en majuscule, dans la version originale) du gouvernement", a-t-il écrit.
"Je suis BRESILIEN et j'aime mon pays. Je veux un Brésil plus juste, plus sûr, en meilleure santé et plus honnête", a-t-il ajouté, rappelant que ses parents "ont beaucoup travaillé pour pouvoir offrir à lui et sa soeur une qualité de vie minimum".
Les manifestants, mobilisés depuis plusieurs jours dans les plus grandes villes du pays, protestent contre l'augmentation du prix des transports publics, la piètre qualité des services publics et les sommes colossales dépensées pour le Mondial-2014.
Parfois critiqué dans quelques cortèges de protestataires car décrit comme le visage de la sélection brésilienne, le nouvel attaquant du FC Barcelone a pourtant assuré que les manifestants l'inspireraient pour jouer de la meilleure manière contre le Mexique mercredi soir (19H00 GMT), à Fortaleza (nord-est), en Coupe des Confédérations.
De fait, Neymar a inscrit un but, d'une superbe volée du gauche, et offert la passe décisive à Jô pour battre les Aztèques 2-0 et prendre une sérieuse option pour la qualification, au cours d'un match abouti de la part du jeune prodige. Il a d'ailleurs été élu homme du match par la FIFA après la rencontre.
Plusieurs heures avant le début du match, quelque 15.000 manifestants étaient regroupés autour du stade, où des affrontements ont eu lieu avec la police, causant au moins deux blessés, ont constaté des journalistes de l'AFP sur place.

Libé
Vendredi 21 Juin 2013

Lu 148 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs