Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Glissement
de terrain


Le glissement de terrain mercredi dernier en République démocratique du Congo dans la province de l'Ituri (nord-est) a fait au moins 140 morts, a estimé lundi le vice-gouverneur de la province, qui a annoncé une suspension de la recherche des corps.
"Nous estimons à au moins une centaine de corps ensevelis sous les décombres de ces grosses pierres qui sont tombées sur les 48 maisons détruites", a déclaré à l'AFP Pacifique Keta.
Vingt-huit corps avaient été enterrés dès mercredi et douze devaient l'être jeudi, avait indiqué cette même source après le glissement de terrain qui a englouti un village de pêcheurs sur une rive du lac Albert à la frontière avec l'Ouganda. Il a indiqué avoir "décidé de suspendre les recherches pour privilégier la désinfection du milieu", craignant "la propagation des maladies sur plusieurs autres villages de pêcheurs installés le long de la rive du lac Albert".
La RDC a connu dans le passé d'autres glissements de terrain meurtriers. En mai 2010, une coulée de boue qui a traversé le village de Kibiriga dans l'est du pays avait fait 19 morts et 27 disparus.

Inondations

Au moins 750 personnes ont péri dans les inondations liées à la mousson annuelle en Inde, au Népal et au Bangladesh, selon un nouveau bilan lundi des autorités. Une série d'inondations et de glissements de terrain frappe le sous-continent depuis la deuxième semaine d'août, au moment où la mousson fait sentir ses effets sur les parties nord et est de la région. Une cinquantaine de nouveaux corps ont été découverts dans la nuit de dimanche à lundi au Bihar (nord de l'Inde), portant à 253 le nombre de victimes dans cet Etat, a indiqué à l'AFP un responsable du département de gestion des catastrophes. Les Etats de l'Assam, Uttar Pradesh, Bengale occidental et l'Himalaya indienne sont également affectés. Au Népal voisin, 143 personnes ont péri et 30 sont toujours portées disparues dans les inondations qui ont détruit près de 80.000 habitations. Les autorités du Bangladesh recensaient de leur côté 115 morts.
Les précipitations ont aussi fait des ravages parmi la faune sauvage, notamment dans la réserve naturelle de Kaziranga dans l'est de l'Inde.

Mardi 22 Août 2017

Lu 225 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs