Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




News
Alitalia

La compagnie aérienne italienne Alitalia, placée sous tutelle en raison de grandes difficultés, a annoncé l'annulation de 200 vols domestiques et internationaux dimanche en raison d'un mouvement de grève d'une partie de son personnel.
Une solution alternative a cependant déjà été trouvée pour 80% des passagers concernés, a assuré la compagnie sur son site internet.
Alitalia, qui accumule les pertes depuis des années, a été placée sous tutelle le 2 mai, à la demande de ses actionnaires, à la suite du rejet par le personnel d'un plan de restructuration prévoyant 1.700 suppressions d'emplois.
Le gouvernement, qui a exclu toute nationalisation, cherche désormais un repreneur pour tout ou partie de l'activité de la société, détenue pour l'heure à 49% par l'Emiratie Etihad.
La journée de grève, fixée depuis plusieurs semaines, intervient alors que les discussions sont en cours sur les modalités de la procédure de chômage technique annoncée mercredi pour 1.358 des quelque 12.500 salariés.

Turquie

Au moins 23 membres de la rébellion du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) ont été tués dans des rais aériens de l'aviation turque menés, ces 24 dernières heures, dans l’Est du pays et le nord de l’Irak, a annoncé dimanche l’armée turque (TSK).
Selon un décompte de l’armée, dix terroristes ont été tués, trois dépôts d’armes et une cachette ont été détruits samedi soir dans la province de Van, frontalière avec l’Iran.
Dans la région d’Avasin-Basyan (nord de l’Irak), les frappes aériennes turques ont éliminé au moins 13 autres et détruit sept cachettes, dont deux grottes, deux blockhaus, deux puits d’armes et un abri utilisé par le PKK, a ajouté la même source.
Le Sud-est du pays est le théâtre d’opérations d’envergure lancées par les forces de sécurité depuis la fin de 2015 en vue d’éliminer le PKK des zones urbaines. Près de 11.000 rebelles ont été neutralisés, depuis, à l’intérieur du pays et dans les raids aériens de l’aviation turque dans le nord de l’Irak (bases-arrières de la guérilla) et plus de 800 membres des forces de sécurité (soldats, policiers et gardiens de village) ont été tués dans les accrochages et attaques du PKK ainsi que plus de 300 civils.

Libé
Lundi 29 Mai 2017

Lu 218 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs