Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Bruxelles

Un an après les attentats djihadistes qui ont fait 32 morts à l'aéroport et dans le métro, Bruxelles s'est recueillie mercredi matin en hommage aux victimes.
Une première cérémonie s'est déroulée à l'aéroport de Bruxelles-Zaventem en présence du couple royal et de représentants du gouvernement et des secours. Une minute de silence a été observée à 07h58 (06h58 GMT), l'heure à laquelle Ibrahim El Bakraoui et Najim Laachraoui se sont fait exploser le 22 mars dans le hall des départs, faisant seize morts.
Un peu plus d'une heure plus tard, une nouvelle cérémonie a eu lieu à la station de métro de Maelbeek, l'autre cible des commandos djihadistes du 22 mars. Là encore le silence s'est fait à 09h11, heure de l'attaque suicide menée par Ibrahim El Bakraoui contre une rame du métro.
Au même moment, l'ensemble du réseau des transports publics bruxellois s'est arrêté.
Un an après, l'enquête a révélé que les kamikazes de Bruxelles étaient liés aux commandos qui avaient frappé Paris et Saint-Denis quatre mois plus tôt, le 13 novembre 2015. Ces deux séries d'attaques ont été revendiquées par l'organisation Etat islamique (EI). Mais les autorités belges sont loin d'avoir fait toute la lumière sur leurs commanditaires.

Turquie

Les dirigeants turcs ne tiendront plus de réunions électorales en Allemagne avant le référendum constitutionnel du 16 avril sur le renforcement des pouvoirs du président, ont annoncé mardi les organisateurs.
"Nous n'organiserons pas d'autre événement avec les représentants du gouvernement turc avant le référendum", a déclaré le président de l'Union des démocrates turcs européens (UETD), Zafer Sirakaya, au magazine allemand Wirtschaftswoche.
En Turquie, un responsable de l'AKP, le parti islamo-conservateur du président Recep Tayyip Erdogan, a déclaré qu'il y aurait quelques "activités de propagande pour le référendum" cette semaine en Europe mais que le gouvernement turc concentrerait ses efforts sur la Turquie à partir de la semaine prochaine.
Au ministère allemand des Affaires étrangères, on salue la nouvelle inattendue.

Jeudi 23 Mars 2017

Lu 175 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs