Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




News
Tunisie

Un policier tunisien a été tué et un autre blessé dans une "attaque terroriste" nocturne contre une patrouille à Kebili, dans le sud de la Tunisie, a annoncé dimanche le ministère de l'Intérieur.
Parmi les quatre jihadistes présumés à l'origine de cette attaque, deux ont été abattus et un troisième, grièvement blessé, a été hospitalisé, a ajouté le ministère dans un communiqué. Le dernier "terroriste" est en fuite et des opérations de ratissage sont en cours, a-t-on précisé.
L'attaque s'est produite dimanche vers 01H00: les quatre jihadistes circulant à moto ont ouvert le feu contre un point de contrôle tenu par trois policiers à bord de leur véhicule.
Un jihadiste a tenté -sans succès- de déclencher des explosifs, a affirmé un témoin à la radio privée Mosaïque FM.
Le ministère de l'Intérieur a indiqué de son côté que les motos étaient équipées d'"engins explosifs de fabrication artisanale".

Berlin

La police allemande a mis fin dimanche à une vaste opération lancée après la collecte d'informations faisant état d'une menace d'attentat dans la ville d'Offenbourg dans le sud-ouest du pays, samedi soir.
Les forces de l'ordre ont renforcé les mesures de sécurité dans le centre de la ville, dans les transports publics ainsi que dans une boîte de nuit.
Les investigations se poursuivent mais aucune précision n'a été fournie sur la nature de la menace dans cette localité du Bade-Würtemberg proche de la frontière française.
L'Allemagne est en état d'alerte renforcée après l'attaque au camion bélier commis contre un marché de Noël à Berlin qui avait fait 12 morts au mois de décembre.
Samedi, la police a bouclé un centre commercial à Essen par crainte d'une attaque terroriste.

Nigeria
Des membres de comités d'auto-défense ont déjoué un attentat suicide à Maiduguri, le berceau du groupe islamiste Boko Haram dans le nord-est du Nigeria, tuant deux femmes qui voulaient se faire exploser, a déclaré dimanche la police.
"Deux femmes kamikazes âgées d'environ 18 ans ont tenté d'entrer dans Maiduguri dans la soirée (de samedi). Elles ont été repérées par les JTF civiles (les milices anti Boko Haram) et abattues ensuite par le personnel de sécurité de service dans la zone", a déclaré le porte-parole de la police de l'Etat du Borno, Victor Isuku, dans un communiqué.
Boko Haram utilise régulièrement des kamikazes, dont des femmes, dans le cadre de son insurrection lancée il y a huit ans dans le nord à majorité musulmane du Nigeria.
Les islamistes ont été chassés par l'armée depuis 2015 des vastes territoires dont ils avaient pris le contrôle mais ils continuent à lancer des attaques sporadiques et commettre des attentats visant notamment des civils et cibles vulnérables.

Libé
Lundi 13 Mars 2017

Lu 142 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs