Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




News
Kidnapping

Deux archéologues allemands ont été kidnappés dans l'Etat de Kaduna (nord-ouest du Nigeria), a confirmé jeudi la police locale, alors que deux villageois, qui ont tenté de les secourir, ont été abattus par les ravisseurs.
"Je peux confirmer l'enlèvement de deux Allemands dans le village de Jenjela dans le sud de l'Etat de Kaduna", a déclaré à l'AFP le porte-parole de la police locale, Usman Aliyu. Selon M. Aliyu, les deux hommes travaillaient sur ce site d'archéologie depuis 10 ans, et les forces de sécurité locales leur avaient fourni une équipe de protection personnelle, compte tenu de la vague de kidnappings dans la région. Toutefois, les archéologues ont préféré compter sur l'escorte de riverains, affirme-t-il.
Selon des habitants de la zone, deux femmes, qui seraient également Allemandes, accompagnaient les archéologues lors de l'incident.

Manifestation

Des jeunes ont bloqué jeudi matin l'entrée d'une dizaine de lycées parisiens pour protester contre les violences policières et apporter leur soutien à Théo, dont l'interpellation début février a ravivé des tensions en banlieue, a-t-on appris auprès de l'académie de Paris.
L'académie a précisé n'avoir été informée d'aucune violence en marge des blocages en milieu de matinée.
Plusieurs centaines de manifestants se sont ensuite retrouvés en fin de matinée place de la Nation à Paris pour participer à une manifestation non autorisée par la préfecture de police. Des heurts ont éclaté avec les forces de l'ordre, qui ont interpellé huit manifestants pour jets de projectiles, dégradations et vols en réunion, a indiqué la préfecture de police. 
Ce nouveau mouvement fait suite à l'interpellation violente de Théo à Aulnay-sous-Bois le 2 février dernier. Les quatre policiers présents au moment de l'arrestation ont été mis en examen, l'un pour viol, les trois autres pour violences volontaires.

Libé
Vendredi 24 Février 2017

Lu 157 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs