Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Turquie

Le procès de 47 personnes soupçonnées d'avoir tenté d'assassiner le président turc Recep Tayyip Erdogan dans un complexe hôtelier de la côte égéenne lors du coup d'Etat manqué du 15 juillet s'est ouvert lundi à Mugla (ouest).
Parmi les 47 personnes appelées sur le banc des accusés, 44 sont en détention préventive et les trois autres, activement recherchées, sont jugées par contumace.
Les accusés, certains vêtus de costumes et de cravates, ont été conduits dans le tribunal par les forces de sécurité devant les caméras de télévision et sous les huées et les sifflets de spectateurs, ont constaté des journalistes de l'AFP sur place.
Le président Erdogan était en vacances avec sa famille dans la station balnéaire de Marmaris, dans la province de Mugla, lorsque la tentative de coup d'Etat a eu lieu le 15 juillet.
Selon lui, un commando héliporté de militaires putschistes a pris d'assaut le complexe hôtelier où il se trouvait.

Iran

Le survol des drones privés "a été interdit" au-dessus de Téhéran, à la suite de récents incidents impliquant ces engins, a annoncé un des dirigeants de la base militaire chargée de la sécurité de la capitale iranienne, cité lundi par l'agence Tasnim.
Ces drones "ont créé par le passé des problèmes sécuritaires mais aussi sociaux et psychologiques dans la société", a déclaré le général Alireza Rabiie, numéro deux de la base Sarallah des Gardiens de la révolution, l'armée d'élite d'Iran.
Mi-janvier, la défense anti-aérienne avait tiré contre un drone qui survolait une zone du centre de Téhéran où sont situés les bureaux du guide suprême, l'ayatollah Ali Khamenei, du président de la République, Hassan Rohani, et d'autres centres névralgiques.
Fin décembre, un autre drone de la télévision publique iranienne qui filmait des prières du vendredi à Téhéran avait été abattu au même endroit.
M. Rabiie a ajouté que "ces drones équipés de caméras" qui survolaient ces lieux pouvaient "remettre les films aux ennemis" de la République islamique d'Iran.

Mardi 21 Février 2017

Lu 181 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs