Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Italie

La Cour de cassation italienne a estimé que voler de la nourriture pour un faible montant quand on a faim n'est pas un délit, et a acquitté un sans-abri, rapporte mardi la presse italienne.
Roman Ostriakov, âgé d'une trentaine d'années, avait tenté de voler en 2011 des saucisses et deux morceaux de fromage pour un montant total de 4,07 euros dans un supermarché de Gênes, écrit le Corriere della Sera.
Repéré par un client qui a alerté les gardiens, il a écopé de six mois de prison et d'une amende, virtuelle vu ses conditions très précaires, de 100 euros.
Le parquet a fait appel, demandant une peine plus légère car le jeune homme n'avait pas en fait volé la nourriture mais seulement tenté de le faire. La Cour de cassation l'a finalement acquitté.
"Les conditions de l'accusé et les circonstances dans lesquelles il a pris les aliments démontrent qu'il a pris ce peu de nourriture pour faire face à une exigence immédiate (...) et comme on ne peut vivre à moins de s'alimenter, il a donc agi en état de nécessité", a justifié la juridiction suprême italienne, selon le Corriere.

Allemagne

Le procès d'un Allemand ayant combattu dans les rangs des jihadistes et accusé de "crime de guerre" en Syrie s'est ouvert mardi à Francfort (ouest), une première dans un pays où l'afflux de migrants a permis des procédures concernant les exactions commises en Syrie et en Irak.
Aria Ladjedvardi, un Allemand de 21 ans d'origine iranienne, comparait devant la chambre criminelle de la Cour d'appel de Francfort, où il doit être jugé jusqu'au 14 juin pour "perpétration d'un crime de guerre".
Il lui est reproché d'avoir posé avec deux autres hommes devant deux têtes plantées sur des piques en Syrie pendant le printemps 2014, puis d'avoir posté les clichés sur Facebook.
Une décision prise à dessein, selon le parquet fédéral. Les trois combattants souhaitaient ridiculiser les victimes, qu'ils considéraient comme des "infidèles", et les rabaisser après leur mort.
Aria Ladjedvardi avait été interpellé en octobre 2015 dans la région de Francfort, lors d'une perquisition dans son appartement car il faisait l'objet d'un mandat d'arrêt. Il est depuis en détention provisoire.

Mercredi 4 Mai 2016

Lu 388 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs