Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News





Accord
 
Séoul et Tokyo ont conclu lundi un accord historique pour régler leur contentieux sur les "femmes de réconfort", ces Coréennes enrôlées de force dans les bordels de l'armée nippone pendant la Seconde Guerre mondiale.  Cette question empoisonne les relations entre les deux voisins depuis des décennies, ce qui contrarie également Washington qui préférerait voir ses deux alliés se concentrer ensemble sur la réponse à apporter aux ambitions grandissantes de la Chine dans la région.  Le Japon a accepté de verser un milliard de yens (7,5 millions d'euros) de dédommagement aux quelques dizaines de "femmes de réconfort" encore en vie.
 "Le système des femmes de réconfort (...) a existé du fait de l'implication de l'armée japonaise (...) et le gouvernement japonais est pleinement conscient de sa responsabilité", a déclaré lundi aux journalistes le ministre japonais des Affaires étrangères, Fumio Kishida, à l'issue de discussions à Séoul avec son homologue Yun Byung-Se.
 
Dialogue
 
Le gouvernement burundais et l'opposition ont renoué le contact lundi en Ouganda, sous l'égide du président ougandais Yoweri Museveni, pour tenter de relancer un dialogue bloqué depuis plus de cinq mois et dénouer la grave crise politique qui frappe le Burundi.  Des représentants du gouvernement, de l'opposition et de la société civile burundais se sont retrouvés au palais présidentiel d'Entebbe, près de la capitale Kampala, pour assister à une cérémonie présidée par M. Museveni.  "Je vous demande, dans les deux camps, de vous asseoir et de trouver une solution politique pour mettre fin aux souffrances du peuple" burundais, a déclaré en ouvrant cette cérémonie le président ougandais, médiateur désigné par la Communauté des Etats d'Afrique de l'Est (EAC), selon le quotidien Daily Monitor.
 Cette rencontre était destinée à permettre la reprise d'un dialogue interrompu depuis le mois de juillet, quand la partie gouvernementale s'était retirée des discussions deux jours avant l'élection présidentielle, qui avait débouché sur la réélection du président burundais Pierre Nkurunziza.

Mardi 29 Décembre 2015

Lu 126 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs