Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Pays-Bas

La police néerlandaise a arrêté trois personnes après une bagarre dans un centre accueillant des réfugiés à Arnhem (est des Pays-Bas) qui a fait quatre blessés samedi soir, a annoncé la police dimanche sur Twitter.
Les blessures sont sans gravité, et le calme était revenu dimanche, a ajouté la police.
 Les échauffourées ont impliqué 15 à 20 personnes dont la nationalité n’a pas été précisée, rapporte l’agence néerlandaise de presse ANP.
 Au cours des 11 premiers mois de 2015, les Pays-Bas ont accueilli le nombre record de 54.000 réfugiés fuyant les conflits et l’instabilité au Moyen-Orient et en Afrique.
 Au moment où l’Europe connaît sa pire crise liée aux migrations depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, l’opinion publique néerlandaise est profondément divisée sur la manière d’y faire face et de traiter l’afflux de réfugiés, et des tensions se font jour régulièrement. Au début du mois, la police a procédé à des tirs de sommation pour mettre fin à une émeute qui a éclaté dans le village de Geldermalsen (centre) après l’annonce du projet d’ouverture d’un centre censé accueillir 1.500 migrants.

Ukraine

Une femme a été tuée dimanche dans l’Est de l’Ukraine, première victime civile depuis la trêve instaurée mardi entre les rebelles séparatistes pro-russes et l’armée ukrainienne, qui a dénoncé l’usage par les rebelles d’armes interdites par les accords de paix.
 Plusieurs obus sont tombés sur des maisons privées, blessant mortellement une femme âgée dans le village de Zaïtsevé, coupé en deux par la ligne du front et l’un des points chauds du conflit, a annoncé l’armée dans un communiqué. Ce village est situé à 55 km au nord de Donetsk, bastion des séparatistes pro-russes.
“Les rebelles ont utilisé des lance-grenades, des mitrailleuses de gros calibre, des mortiers de calibre de 82 mm et un char, des armes qui auraient dû être retirées de la ligne du front dans le cadre des accords de Minsk”, a déclaré l’armée dans un communiqué.
 Les rebelles ont de leur côté accusé les forces ukrainiennes d’avoir tiré samedi soir sur Zaïtsevé ainsi que sur les faubourgs ouest de Donetsk, sans faire de victimes, selon le site officiel séparatiste.

 

Lundi 28 Décembre 2015

Lu 98 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs