Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Atterrissage

Un avion d'Air France, en provenance de l'Ile Maurice et à destination de l'aéroport Charles-de-Gaulle à Paris, a fait un atterrissage d'urgence dans la nuit de samedi à dimanche à Mombasa, au Kenya, après la découverte d'un colis suspect à bord, a annoncé la police kényane. Le vol AF 463, avec 459 personnes à bord et 14 membres d'équipage, avait quitté l'Ile Maurice à 21h00 locales et devait arriver à Paris à 05h50 locales (04h50 GMT). Il a atterri à l'aéroport international Moi de Mombasa, sur la côte est du Kenya, à 00h37 locales.  "Il a demandé un atterrissage d'urgence, après qu'un dispositif suspecté d'être une bombe a été découvert dans les toilettes. Un atterrissage d'urgence a été préparé, il a atterri sans problème et les passagers ont été évacués", a indiqué Charles Owino, un porte-parole de la police.   "Des experts en explosif de la Marine et du Département d'investigations criminelles de la police (CID) ont été appelés, ont pris ce dispositif et le démontent pour voir s'il contenait de l'explosif", a-t-il ajouté.

Glissement
de terrain


Quarante-et-une personnes étaient portées disparues dimanche dans une zone industrielle du sud de la Chine après un gigantesque glissement de terrain qui a enseveli 22 bâtiments, a rapporté la presse officielle.
 Plus de 1.500 secouristes ont été dépêchés sur les lieux après le glissement de terrain survenu en fin de matinée à Shenzhen, une ville frontalière de Hong Kong.
 Sept personnes, dont l'une présentait seulement des blessures légères, ont déjà été secourues, a rapporté l'agence officielle Chine Nouvelle.
 On ignorait dans l'immédiat s'il y avait eu des tués. Chine Nouvelle n'apporte pas de précision sur les 41 disparus.
 Selon le journal Shenzhen Evening News, environ 900 personnes avaient pu être évacuées avant le drame.
 Vingt-deux bâtiments ont été ensevelis, dont deux dortoirs réservés aux travailleurs, selon la télévision publique CCTV. Celle-ci ajoute cependant, citant un responsable de la sécurité locale, que la plupart des personnes qui se trouvaient là avaient pu être évacuées préventivement.

Lundi 21 Décembre 2015

Lu 90 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs