Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Arabie Saoudite
 
Deux policiers ont été tués mercredi lorsque leur patrouille a été la cible de tirs dans la région de Qatif (est de l'Arabie saoudite) où se concentre la minorité chiite du royaume, a annoncé le ministère de l'Intérieur.  L'attaque a eu lieu avant l'aube près d'une ferme à Sihat, une localité de la province orientale, a indiqué un porte-parole du ministère, ajoutant que le ou les auteurs des tirs n'ont pas été immédiatement identifiés.  Une enquête a été ouverte sur l'attaque, dont l'une des deux victimes a un rang de caporal, a encore dit le porte-parole cité par l'agence officielle saoudienne SPA.
 Les forces de sécurité sont de plus en plus la cible d'attaques armées dans le royaume saoudien où les autorités sont sur le qui-vive après une série d'attentats.
Depuis mai, quatre attentats suicide ont été revendiqués en Arabie saoudite par le groupe jihadiste sunnite Etat islamique (EI) qui sévit dans plusieurs pays arabes, surtout en Syrie et en Irak.
 
Bosnie
 
La police bosnienne a arrêté mercredi cinq anciens officiers des forces serbes de Bosnie et un ex-responsable politique pendant le conflit intercommunautaire (1992-95) soupçonnés d'implication dans la mort de 300 civils musulmans et croates.
"Ces personnes sont soupçonnées d'avoir mis en oeuvre, en tant que hauts responsables militaires -- commandants de brigades et de bataillons --, l'expulsion d'environ 5.000 civils musulmans et croates de Kotor-Varos (nord)", a indiqué le parquet dans un communiqué.  "Au moins 300 personnes ont été tuées" dans le cadre de ces opérations qui se sont traduites également par des actes de "torture, de viols, d'incarcérations et de pillages", selon la même source.
Ces crimes ont été commis notamment en 1992, durant les premiers mois du conflit.
 Des responsables de la 22e Brigade d'infanterie des forces serbes de Bosnie pendant le conflit figurent parmi les suspects arrêtés, notamment Bosko Peulic, qui était son commandant, et Slobodan Zupljanin, qui était à la tête d'un bataillon.

Jeudi 19 Novembre 2015

Lu 93 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs