Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Arrestation
 
L'armée nigériane a annoncé avoir procédé à la première arrestation d'un militant de Boko Haram depuis la publication fin octobre d'avis de recherches de cent membres du groupe islamiste.
 Le suspect, identifié comme Chindo Bello, a été arrêté à l'aéroport de la capitale fédérale Abuja alors qu'il s'apprêtait à embarquer sur un vol intérieur pour Lagos, a annoncé le porte-parole de l'armée, le colonel Sani Usman, dimanche soir par courriel.
 Le suspect a été interpellé par les services de sécurité de l'aéroport et remis aux services de renseignement militaires, a-t-il ajouté sans préciser la date de l'arrestation.
L'armée nigériane a publié fin octobre des affiches des cent membres les plus recherchés de Boko Haram, appelant le public à communiquer toute information permettant de les localiser.
 
Affrontements
 
Des violences entre migrants et forces de l'ordre à proximité d'un campement sauvage situé dans la région du port français de Calais (nord) et du tunnel sous la Manche, ont fait seize blessés légers parmi les policiers dans la nuit de dimanche à lundi, a annoncé lundi la préfecture.
 "Vers 23 heures (22H00 GMT) hier soir, plusieurs groupes de migrants -- jusqu'à 200 -- ont tenté de ralentir, voire de bloquer le trafic sur la rocade portuaire de Calais", a indiqué un porte-parole de la préfecture.
"Des migrants (...) ont jeté divers objets sur la rocade", a ajouté cette source, précisant que les policiers avaient dû employer des gaz lacrymogènes pour repousser les migrants.
 Le calme est revenu vers minuit (en heure GMT), a fait savoir la préfecture. Les blessures légères des policiers sont dues à des jets de pierre.
 Selon une source policière, les forces de l'ordre ont utilisé environ 300 grenades lacrymogènes.
 "C'est la première fois que c'est aussi violent et qu'on a malheureusement autant de collègues blessés", a indiqué Gilles Debove, responsable local du syndicat SGP Police-Force Ouvrière. "On est inquiet, si un jour on a une révolte au sein du camp, ça va être la folie".

Mardi 10 Novembre 2015

Lu 114 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs