Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




News
Décapitations

Le groupe Etat islamique a décapité en public deux hommes accusés d'homosexualité et un autre de blasphème, dans le nord de l'Irak, selon des photos diffusées mardi sur les réseaux sociaux.
Sur les photos, les hommes ont les yeux bandés et sont agenouillés devant un bourreau masqué et habillé de noir, qui brandit un long sabre rouillé, sous les yeux d'une foule dans une ville de la province de Ninive (nord) non identifiée.
Contrairement à la plupart des messages de propagande du groupe jihadiste, ces photos ne montrent pas les corps des hommes après leur exécution. Les raisons de leur exécution sont expliquées dans les légendes. L'EI contrôle de vastes zones dans le nord et l'ouest de l'Irak, dont la province de Ninive que les forces pro-gouvernementales tentent de récupérer. 

Evasion

Une centaine de prisonniers du groupe jihadiste Etat islamique (EI) se sont évadés d'une prison du nord de la Syrie dans laquelle ils étaient détenus, rapporte mardi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).
L'évasion s'est déroulée à Al Bab, une ville de la province d'Alep située à une trentaine de kilomètres de la frontière turque, où des combats fratricides entre jihadistes, dont des Européens qui s'étaient évadés d'une autre prison et voulaient fuir en Turquie, ont fait une dizaine de morts ce week-end.
Parmi les évadés, au nombre de 95 environ, figurent une trentaine de combattants kurdes, des civils syriens et des membres de brigades islamistes rivales de l'EI. 
Le groupe jihadiste a mis en place ses propres tribunaux et prisons sur les territoires qu'il contrôle en Syrie et en Irak, où il a déclaré un "califat" islamique.

Mercredi 11 Mars 2015

Lu 151 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs