Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




News
USA

L'ancien président des Etats-Unis George H. W. Bush, âgé de 90 ans, a été admis dans un hôpital du Texas (sud) pour des difficultés respiratoires, a indiqué son porte-parole mardi.
"Le président Bush a été transporté en ambulance au Houston Methodist Hospital par précaution, après avoir ressenti une gêne respiratoire plus tôt dans la soirée", a affirmé le porte-parole, Jim McGrath.
"L'ancien président, âgé de 90 ans, sera gardé en observation, par précaution je répète", a-t-il ajouté.
Né en 1924 dans l'Etat du Massachusetts (est) d'un père sénateur, George H.W. Bush est devenu en 1989, le temps d'un mandat (1989-1993), le 41e président des Etats-Unis.
Battu par le démocrate Bill Clinton en 1992, il a vu l'aîné de ses six enfants, George W. Bush, devenir président à son tour huit ans plus tard.
Jeb Bush, un autre de ses fils, a récemment annoncé qu'il se lançait dans la course à la Maison Blanche.

Australie
La police australienne a annoncé mercredi avoir arrêté à Sydney deux hommes, dont l'un est inculpé pour détention de documents liés à un projet d'attentat contre des cibles gouvernementales.
Ces arrestations menées par la police antiterroriste interviennent après une série d'autres interpellations de personnes soupçonnées de préparer un attentat sur le sol australien ou d'apporter une aide logistique ou financière aux jihadistes.
Un des hommes inculpés mardi soir, âgé de 20 ans, est accusé d'avoir en sa "possession des documents destinés à faciliter un attentat terroriste". L'autre homme, âgé de 21 ans, est accusé d'avoir enfreint une injonction de justice.
"Sans aucun doute, les documents évoquent un peu des cibles gouvernementales potentielles", a déclaré Michael Phelan, commissaire-adjoint de la police fédérale australienne, chargé de la sécurité nationale.
Les cibles se situent à Sydney, a-t-il ajouté, sans entrer dans les détails: "Je suis certain que nous avons interrompu ce qu'ils projetaient de faire. Et c'est tout ce que je suis prêt à vous dire à cet instant."
Mardi, le Premier ministre australien Tony Abbott avait averti ses concitoyens que les communications "terroristes" s'étaient intensifiées depuis la prise d'otages de Sydney.
Le 15 décembre, Man Haron Monis, un homme d'origine iranienne au passé violent, avait séquestré 17 employés et clients du Lindt café, au coeur de Sydney. Deux otages et Monis ont péri lors de l'assaut des forces de l'ordre dans la nuit du 15 au 16 décembre.
"Le niveau de menace terroriste reste élevé et comme vous le comprenez, à ce niveau, un attentat est probable", a ajouté M. Abbott.
Engagée aux côtés des Américains dans la lutte contre les combattants de l'EI, l'Australie avait relevé en septembre son niveau d'alerte face à la menace terroriste représentée par les jihadistes de retour d'Irak et de Syrie.
Les autorités n'ont cependant pas qualifié la prise d'otages de Sydney d'acte terroriste.

Jeudi 25 Décembre 2014

Lu 195 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs