Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




News
Ebola
L'épidémie de fièvre hémorragique en grande partie due au virus Ebola a fait 337 morts dans trois pays d'Afrique de l'Ouest depuis le début de l'année, chiffre en hausse de 60% en quinze jours, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS). D'après l'OMS, les trois pays concernés - Guinée, Liberia et Sierra Leone - totalisent depuis le début de l'année 528 cas de fièvre hémorragique, dont 364 ont été confirmés par des analyses comme étant dus au virus Ebola. Et sur les 528 cas cumulés, on dénombre 337 morts. Le type de virus à l'origine des cas négatifs à l'Ebola n'était pas connu. Le bilan communiqué mercredi ne montre cependant pas une "nouvelle flambée" de fièvre, a indiqué une porte-parole de l'OMS, expliquant que "de nouveaux cas sont identifiés régulièrement" dans les trois pays. L'augmentation de cas signalée mercredi s'explique par leur reclassification, passant de la catégorie "probable" à "possible" ou "confirmé". 
 
Afghanistan
Plusieurs véhicules de l'Otan stationnés dans l'est afghan, à la frontière avec le Pakistan, ont été détruits jeudi matin lors d'une attaque rebelle, a indiqué la force de l'Otan en Afghanistan (Isaf). L'assaut, revendiqué par les islamistes talibans, n'a pas fait de victimes sauf les trois assaillants, tous tués par la police, selon Ahmad Zia Abdulzai, le porte-parole du gouverneur de la province de Nangarhar. "Ils ont utilisé des bombes magnétiques pour détruire quelque 37 véhicules de l'Otan et des camions citerne. Ils ont été tués après une heure d'échanges de tirs avec la police. Et les forces de l'ordre n'ont pas déploré de pertes", a dit Abdulzai. Le commandement central des talibans a revendiqué la responsabilité de cette attaque sur Twitter. 
Un porte-parole de l'Isaf, qui a parlé de "dommages significatifs sur plusieurs véhicules", a précisé que l'attaque sur un parking destiné aux véhicules de l'Otan, avait eu lieu à l'extérieur de la base avancée de Torkham, l'un des deux principaux points de passage routiers d'Afghanistan au Pakistan.

Vendredi 20 Juin 2014

Lu 77 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs