Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




News
Expulsion
 
Les autorités turques ont expulsé vendredi un journaliste azéri travaillant pour le quotidien Zaman, proche de la confrérie du prédicateur musulman Fethullah Gülen, accusé d'avoir critiqué le gouvernement sur Twitter.
L'expulsion de Mahir Zeylanov intervient alors que le Parlement turc a adopté mercredi soir une série d'amendements renforçant le contrôle de l'Etat sur Internet qualifiés de liberticides par de nombreuses ONG, l'Union européenne (UE) et les Etats-Unis.
Selon Zaman, M. Zeylanov a été placé sur une liste de citoyens étrangers jugés indésirables par Ankara pour avoir "diffusé des tweets visant de hauts responsables de l'Etat", en vertu d'une loi qui autorise l'expulsion de ceux "dont le séjour en Turquie est préjudiciable à la sécurité publique et aux exigences politiques et administratives".
L'Organisation pour la paix et la sécurité en Europe (OSCE) a immédiatement demandé l'annulation de cette mesure qualifiée de "disproportionnée".
 
Procès
 
La justice pakistanaise a ordonné vendredi la comparution le 18 février prochain de l'ex-président Pervez Musharraf devant un tribunal spécial chargé de le juger pour "haute trahison", un crime passible de la peine de mort au Pakistan.
Le porte-parole officiel de l'ancien dirigeant militaire, au pouvoir de 1999 à 2008, avait affirmé plus tôt cette semaine qu'il avait "l'intention" de se présenter pour la première fois vendredi devant ce tribunal spécial dont il ne reconnaît pas la légalité.
Il s'agirait de la première comparution pour "haute trahison" d'un ancien chef de l'armée dans un pays dirigé par les militaires pendant trois décennies depuis son indépendance en 1947.
 
Violence
 
Au moins neuf personnes ont péri vendredi dans de nouvelles violences en Irak, dont un candidat aux élections législatives prévues en avril, selon des responsables médicaux et de sécurité.
 Hamza al-Shammari, un partisan du chef radical chiite Moqtada Sadr, a été abattu à Ghazaliya, un quartier de l'ouest de Bagdad, par un tueur utilisant un pistolet silencieux, selon ces sources.
Influent chef de la tribu des Shammar, il était candidat aux élections du 30 avril pour la liste Al-Ahrar, dépendant du mouvement sadriste.
Huit autres personnes ont péri dans des attentats au nord de Bagdad.
Cinq ont été tuées et 27 blessées dans un attentat suicide à la voiture piégée à Touz Khourmatou, et trois soldats ont péri dans l'explosion d'un véhicule piégé au passage d'une patrouille de l'armée à Baiji.

Samedi 8 Février 2014

Lu 125 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs