Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Neuvième édition du Festival international de cinéma d’animation de Meknès : 40 courts métrages en compétition




Neuvième édition du Festival international de cinéma d’animation de Meknès : 40 courts métrages en compétition
Les amoureux de films d’animation n’auront d’yeux prochainement que pour la ville de Meknès. La capitale ismaïlienne s’animera durant dix jours, du jeudi 7 au vendredi 15 mai prochain, à l’occasion de la neuvième édition de son très convivial et désormais prestigieux Festival international de cinéma d’animation (FICAM).
L’animation arabe et africaine est à l’honneur à cette neuvième édition qui propose au public jeune et adulte et aux nombreux professionnels de bons moments de détente à travers diverses activités prévues dans le cadre de cette manifestation mettant en lumière l’animation.
A la veille de la célébration de la première décennie du Festival, on peut dire que les organisateurs n’ont pas dormi sur leurs oreillers. Pour marquer de manière définitive et claire son encrage  dans le cercle très fermé des grands rendez-vous mondiaux de l’animation, l’Institut français de Meknès mise sur une programmation combinant professionnalisme, objectivité et découvertes. A laquelle s’ajoutent les traditionnelles initiatives qui ont accompagné le Festival depuis sa création et grandement contribué à construire sa jeune et impressionnante réputation.
Un cocktail qui a séduit de grands noms de l’animation et fait de ce rendez-vous une référence dans la région et même au-delà. Au point de le hisser au premier rang des événements dédiés à l’animation en Afrique et dans le monde arabe.
L’une des recettes de ce succès réside dans sa programmation dont les principaux axes ont été dévoilés lors d’une rencontre avec la presse mardi 7 à Casablanca. Et animée par Mme Marie-Annick Duhard, directrice de l’Institut français de Meknès.
Pour sa neuvième édition, le Festival propose un programme qui comprend la projection d'une soixantaine de films dont des avant-premières, expositions, ateliers de formation, conférences et remise d'un prix consacrant le meilleur scénario aux jeunes talents marocains, entre autres.
L’édition 2009 sera marquée par la première compétition internationale du court-métrage d’animation qui mettra aux prises 40 films sélectionnés par un jury composé de spécialistes et professionnels de l’animation internationale.
Le Festival propose aussi de découvrir les meilleures productions de l’animation française. Avec au programme, la projection en avant-première de « La véritable histoire du chat botté », qui sera projeté en présence des metteurs en scène de renom Deschamps et Macha Makeïef, et de « Mia et le Migou » de Benoît Chieux, auteur de la création graphie de « Ma petite planète chérie ». Le Festival donne carte blanche au studio  Les films de l’Arlequin qui présentera à cette occasion des épisodes de leur série « Une minute aux musées, les arts de l’islam » et la série « Les belles histoires de Pomme d’Api ». Ces projections auront lieu en présence respectivement de la productrice Dora Benousilio, du réalisateur Hoël Caoussin et du  chanteur helvétique pour enfants, Henri Dès.
L’IF de Meknès abritera dans le même cadre une exposition intitulée « Collectif Lab 212 » en présentant des installations numériques interactives et novatrices.
Un coup de projecteur sur le cinéma d’animation britannique est aussi annoncé lors de cette édition. Une occasion pour le Festival de rendre hommage à une animation considérée parmi les meilleures au monde. L’opportunité aussi pour le public de découvrir des œuvres d’excellente facture de grands noms de l’animation comme Erica Russel, Barry Purves (considéré comme l’un des maîtres du cinéma d’animation de marionnettes), David Sproxton (deux nominés aux Oscars dans la catégorie meilleur court métrage) et Darren Walsh (prix de la meilleure direction commerciale aux British animation Awards 2008). En plus des cartes blanches qui seront proposées aux producteurs et designers de films d’animation.
Le public aura le loisir d’apprécier des films venant aussi du Japon, des Etats-Unis sur les différents sites du Festival.
Enfin, le court métrage « Révolution » d’Aziz Oumoussa, Grand Prix Aïcha de l’animation 2008, sera présenté en ouverture de cette édition. 

ALAIN BOUITHY
Jeudi 9 Avril 2009

Lu 401 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs