Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Neuvième édition du Festival cinéma et migrations d’Agadir : Younès Megri et Hassan Hosni à l’honneur




Neuvième édition du Festival cinéma et migrations d’Agadir : Younès Megri et Hassan Hosni à l’honneur
Présidé cette année par l'écrivain Tahar Benjelloun, le Festival cinéma et migrations d'Agadir aura lieu du 8 au 11 février prochain à la capitale du Souss.
Pour sa neuvième édition, ce rendez-vous cinématographique propose de diffuser une trentaine de films marocains et étrangers traitant de la question migratoire.
«Notre étrangère» de Sarah Bouain, «Illégal» d’Olivier Masset-Depasse, «Andalousie mon amour!» de Mohamed Nadif, «Beur sur la ville» de Djamel Bensalah ou encore «Route vers Kaboul» de Brahim Chkiri figurent parmi les productions sélectionnées pour cette édition qui allie projections de films, ateliers artistiques et débats.
Des productions à succès signées des réalisateurs italiens seront également projetées durant cette grand-messe du cinéma, dans le cadre d’un partenariat avec l'Institut culturel italien. En l’occurrence,  "L'Orchestra" du réalisateur Agostino Ferrente, "The Golden Door" d’Emanuele Crialese et "Lamerica" de Gianni Amelio. Le Festival proposera aussi la projection d’un documentaire sur la situation des jeunes émigrants marocains, inspiré d’un récit de l’écrivain Tahar Benjelloun.
Plusieurs courts métrages seront projetés dans les différents sites du Festival. L’occasion pour les cinéphiles gadiris et leurs invités d’apprécier des productions de bonne facture. A l’instar de «Rocky doit mourir» de Abdellah Nihrane, «6h15 min» de Mouna Karimi, «Au secours Africa» de Zaynab Toubali, «Mariage mixte» de Salma Eddlimi, «Ensemble» de Mohamed Fekrane, «Sur la route du paradis» de Uda Benyamina et «Chlamydia» de Ben Younès Bahkani.
Organisé à l’initiative de l'Association «Al Moubadara Attakafia», en partenariat avec le Centre cinématographique marocain (CCM), le Festival cinéma et migrations d'Agadir propose un programme qui ne devait pas laisser indifférents les étudiants de l'Université Ibn Zohr. En effet, outre les projections qui leur seront ouvertes, ils pourront discuter aussi avec l'éminent écrivain Tahar Benjelloun dans le cadre d’une rencontre prévue à la Faculté des lettres. Leurs camarades de la faculté polydisciplinaire de Ouarzazate seront invités à participer aux trois ateliers qui leur sont destinés sur l'écriture au cinéma, l'interprétation dramatique et l'image cinématographique. Ces ateliers seront encadrés par Mohamed Nadif (acteur et réalisateur), Rabie Kati (acteur) et Houcine Oualil (cameraman reporter).
Parallèlement aux projections de courts métrages, les étudiants auront aussi l'occasion de discuter du monde du cinéma avec les réalisateurs marocains: Uda Ben Yamina, Mohamed Chrif Tribak et Abdelillah Zirat.
Enfin, l’autre moment fort de cette édition sera sans doute l’hommage que rendra le Festival à deux grands artistes de la scène artistique marocaine et égyptienne : le chanteur-compositeur et acteur Younès Megri (Maroc) et l’Egyptien Hassan Hosni, considéré à juste titre comme l’une des figures emblématiques du cinéma du pays des pyramides.

ALAIN BOUITHY
Mardi 24 Janvier 2012

Lu 982 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs