Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Neuvième congrès du SNEsup : Les enseignants-chercheurs réclament la révision de leur statut




Neuvième congrès du SNEsup : Les enseignants-chercheurs réclament la révision de leur statut
Le neuvième congrès du Syndicat national de l’enseignement supérieur (SNEsup) s’est ouvert hier à Rabat sous le thème «Un statut de base pour les enseignants chercheurs dans le cadre de la fonction publique pour développer l’enseignement supérieur et la recherche scientifique».
Trois jours durant, les 300 congressistes qui prendront part aux travaux de ce congrès procéderont à l’évaluation des actions de leur syndicat pendant ces trois dernières années, et se pencheront sur les premiers résultats de la réforme universitaire.
Selon Mme Fouzia Guedira, secrétaire générale sortante du SNEsup, les enjeux de ce congrès sont très importants dans la mesure où nous allons procéder à une évaluation de la réforme pour dire si les objectifs qui ont été fixés, notamment sur le plan de la formation, ont été atteints. De même, ajoute Fouzia Guedira, de par l’approche  globale de la réforme, nous allons mettre l’accent sur la question de la démocratisation des structures de l’université.
En attendant un bilan exhaustif de ce volet de la réforme, Mme Guedira affirme d’ores et déjà que les réalisations à ce niveau-là ont été en deçà des attentes. « Les commissions formées au niveau des différents conseils de l’université n’ont pas été mises en œuvre. Nous aspirons aujourd’hui à une meilleure représentativité dans les structures de l’université », a-t-elle revendiqué.
Les congressistes examineront dans ce cadre la question de la révision de la loi cadre 00-01 afin de donner plus de panache à ces commissions. Outre le bilan de la réforme pédagogique, les congressistes mettront particulièrement l’accent sur la question de la recherche scientifique et de son financement. «On ne peut pas relancer la qualité de la recherche, si elle n’est pas adossée à un financement adéquat» ajoute notre interlocutrice.
La situation des enseignants-chercheurs est également inscrite au cœur des préoccupations des congressistes. Comme le stipule le thème retenu pour le congrès, ces derniers revendiquent « une révision du statut de base des enseignants qui va en adéquation avec les nouvelles missions de l’université ». C’est que les enseignants chercheurs refusent désormais  d’être considérés comme de simples employés au sein des universités.
Bien entendu, en plus de ce débat de fond, les travaux de ce neuvième congrès du SNEsup seront marqués par le renouvellement des instances du syndicat. Un renouvellement qui passera d’abord par l’élection des 50 membres de la commission administrative et dans un deuxième temps, par l’élection des 11 membres du bureau national.   

Amina SALHI
Samedi 11 Avril 2009

Lu 1274 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs