Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Neuf morts dans le blizzard du nord-est des Etats-Unis




Neuf morts dans le blizzard du nord-est  des Etats-Unis
Le nord-est des Etats-Unis est paralysé samedi par une tempête de neige qui a déjà provoqué la mort de neuf personnes dont cinq dans le seul Connecticut, privé 700.000 foyers d'électricité et entraîné l'annulation de 2.200 vols.     Le blizzard qui souffle des Grands Lacs vers la côte Atlantique a enseveli plusieurs Etats sous 90 centimètres de neige, indiquent les services météorologiques. Le maire de la ville de Stratford, dans le Connecticut, l'un des Etats les plus durement touchés avec ceux de Rhode Island et du Massachusetts, dit même n'avoir jamais vu de telles chutes de neige.
Quelque 2.200 vols ont dû être annulés, selon les chiffres de FlightAware et plusieurs aéroports, dont le Logan International Airport de Boston, sont purement et simplement fermés. Au total, ce sont 5.800 vols qui ont été annulés sur les deux derniers jours.
Le gouverneur du Massachusetts, Deval Patrick, a précisé à une radio de Boston qu'il ne lèverait l'interdiction de circuler imposée depuis vendredi que "quand la sécurité sera assurée".
Le vent a soufflé à plus de 130 km/h samedi dans l'Etat de New York, où un homme de 70 ans est mort après avoir été fauché par une voiture sur une route enneigée. Trois autres personnes sont mortes dans le Connecticut, a annoncé le gouverneur de l'Etat, Dannel Malloy, qui a décrété la fermeture des autoroutes à tous les véhicules sauf ceux d'urgence.
La chute de branches d'arbres alourdies par la neige sur les lignes à haute tension a déjà privé plus de 700.000 foyers d'électricité. La centrale nucléaire de Pilgrim, à Plymouth, dans le Massachusetts, s'est de son côté mise en arrêt automatique lors de la tempête vendredi soir. La Commission de régulation nucléaire (NRC) a fait savoir que cette mesure ne faisait peser aucune menace pour le public.
La crainte de vents violents a en revanche conduit les autorités à déclarer l'état d'urgence dans le Massachusetts, Rhode Island, le Connecticut, le Maine et l'Etat de New York.
Le maire de New York, Michael Bloomberg, a conseillé à ses administrés de rester tranquillement à la maison pour cuisiner ou regarder un film.

Reuters
Lundi 11 Février 2013

Lu 181 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs