Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Net recul des libertés économiques au Maroc

La Fondation Heritage classe le Royaume à la 103ème place sur 165 pays




Net recul des libertés économiques au Maroc
Selon le dernier classement de la Fondation Heritage, un des plus importants laboratoires d’idées américains au monde, le Maroc obtient un score de 58.3, soit 1.3 point de moins comparativement à l’année précédente. Ce qui le classe au 103ème rang parmi les 165 pays cités, juste après l’Indonésie (100ème), la Bosnie Herzégovine (101ème) et le Nicaragua (102ème).
La baisse du score du Maroc s’explique par « le recul des libertés commerciales et la corruption», explique la Fondation qui place le Maroc à la 10e place sur 15 pays de la région Afrique du Nord/Moyen-Orient tout en soulignant que « son score global est juste en deçà de la moyenne mondiale ».
La Fondation note par ailleurs qu’au cours des 20 ans d’existence de son indice, le score de la liberté économique du Maroc a chuté de près de 5 points. « L’une des 20 plus fortes baisses », souligne-t-elle.  « Des gains modestes en matière de libertés économiques, y compris la liberté du système financier et du commerce, ont été submergés par le recul des droits de propriété et de la recrudescence de la corruption », constate-t-elle. 
Sur ce classement général, publié annuellement en partenariat avec le Wall Street Journal, on retiendra aussi que le Maroc devance des pays comme le Tonga, le Gabon, la Tanzanie et la Côte d’Ivoire. On retrouve dans le peloton de tête de ce classement, Hong Kong, Singapour et l’Australie.
« Le Maroc a essayé d’intégrer son économie dans le marché mondial, mais les progrès vers une plus grande liberté économique ont été inégaux», peut-on lire dans une note de la Fondation. Ces « défis critiques comprennent la corruption généralisée et les dépenses du gouvernement qui sont relativement élevées. Les déficits budgétaires se poursuivent, et la dette publique a augmenté de près de 60% du PIB. Le système judiciaire reste inefficace et vulnérable face à l’influence politique », rappelle la Fondation.
Cette Fondation, précise-t-on, est une institution de grande importance fondée en 1973 aux Etats-Unis. Elle publie annuellement l’indice de liberté économique, fondé sur dix critères dont la liberté des échanges, le poids des taxes et impôts, la liberté d’entreprendre, la stabilité monétaire, la liberté d’investissement, ainsi que la protection de la propriété privée et la lutte contre la corruption.  

Alain Bouithy
Vendredi 17 Janvier 2014

Lu 1015 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs