Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Net optimisme des grossistes

Les opinions des entreprises dans les services marchands non financiers et le commerce de gros, selon un sondage du HCP




Net optimisme des grossistes
La production du secteur des services marchands non financiers aurait connu une hausse au cours du 1er trimestre 2016, estime le Haut-commissariat au plan (HCP) qui impute cette augmentation à une amélioration de l'activité enregistrée au niveau des branches de «Télécommunications» et des «Transports aériens».
Le HCP qui vient de publier une note d’information sur les résultats d’un sondage mené auprès des entreprises relevant des secteurs du commerce de gros et des services marchands non financiers a, ainsi, affirmé que si plus de la moitié des patrons ont anticipé ladite hausse, 18% d’entre eux spéculent plutôt sur une baisse affichée principalement au niveau de l'«Hébergement».  
La note d’information continue de préciser qu’en outre l’amélioration de l’activité globale des services marchands non financiers serait accompagnée, également, par une légère progression des prestations à l’étranger.
Et de faire état de carnets de commande du secteur qui ont été, jugés d’un niveau normal par 81% des patrons et inférieur à la normale par seulement 14% notant en matière d’emploi, que la majorité des chefs d’entreprises songeraient plus à une stagnation des effectifs.  
Dans ces conditions, le HCP dévoile un taux d’utilisation de la capacité des prestations (TUC) qui aurait accusé une diminution, en passant de 83% au 4ème trimestre 2015 à 81% au 1er trimestre 2016.
Les résultats de cette enquête de conjoncture font également ressortir que les ventes sur le marché local, dans le secteur du commerce de gros auraient subi, au premier trimestre 2016, une baisse selon 35% des patrons et une hausse d’après 25%.
Et d’expliquer que cette légère diminution aurait été principalement attribuable à un ralentissement des ventes dans les «Autres commerce de gros spécialisés» et dans le «Commerce de gros d'équipements de l'information et de la communication» soulignant que pour l’emploi dans ce secteur, il aurait connu, selon 89% des interviewés, une stabilité et une hausse de l’avis de 9% d’entre eux.
En outre, le HCP met en relief que la majorité des grossistes (soit 64%) pensent que, compte tenu de la saison, leurs stocks se seraient situés à un niveau normal, alors que 7% seulement jugent leur niveau supérieur à la normale.
Et de faire savoir que la tendance observée des prix de vente dans le secteur révèle, selon 69% des chefs d’entreprises, une stabilité, qui aurait été principalement enregistrée au niveau du «Commerce de gros de biens domestiques», du «Commerce de gros d'autres équipements industriels» et du «Commerce de gros de produits agricoles bruts et d'animaux vivants».
Par ailleurs, la note du HCP divulgue concernant les anticipations relatives au deuxième trimestre 2016, les deux tiers des chefs d'entreprises opérant dans le secteur des services marchands non financiers s’attendent à une stabilité de l’activité globale expliquée, principalement, par la stagnation que connaitraît les branches de «Télécommunications», de «Transports aériens» et des «Transports terrestres et transport par conduites» durant ce trimestre.
De même, en ce qui concerne la demande prévue pour le deuxième trimestre 2016, la même source annonce que les deux tiers des patrons anticipent une stabilité ajoutant que la majorité des chefs d’entreprises prévoient une stagnation de leurs effectifs pour le deuxième trimestre 2016.
Et de révéler s’agissant des anticipations des grossistes pour le deuxième trimestre 2016, une hausse du volume global des ventes selon 45% d'entre eux, et, plutôt, une baisse ressortie par 22% signalant que cette amélioration concernerait, principalement, les activités des «Autres commerces de gros spécialisés», du «Commerce de gros d'autres équipements industriels» et du «Commerce de gros de produits alimentaires, de boissons».
Au niveau des effectifs employés, le sondage fait remarquer qu’alors que 60% des chefs d’entreprises prévoient une stagnation, 38% d’entre eux aspirent à une hausse.
Et de relever pour ce qui est des commandes à passer pour le deuxième trimestre 2016, qu’elles seraient d’un niveau normal selon 73% des sondés et inférieur à la normale d’après 19% d’entre eux.

Meyssoune Belmaza
Mardi 21 Juin 2016

Lu 859 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs