Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Navy Pillay se rendra à Tindouf pour enquêter sur la situation des droits humains

Le Haut-commissariat de l’ONU aux droits de l’Homme s’intéresse aux opposants au Polisario




Navy Pillay se rendra à Tindouf pour enquêter sur la situation des droits humains
Le Haut-commissariat des Nations unies aux droits de l’Homme (HCDH) semble décidé à prendre en considération les nombreuses dénonciations  concernant les violations des droits de l’Homme dans les camps de Tindouf formulées par les ONG.
La Haut-commissaire aux droits de l'Homme, la Sud-Africaine Navanethem (Navi) Pillay qui recevait mercredi à Genève, une délégation de militants sahraouis, a annoncé vouloir se rendre sur place pour approfondir son enquête sur ces abus.
Elle a assuré qu’elle suivait "personnellement” les cas des opposants sahraouis, Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud qui a été expulsé vers la Mauritanie et du poète chanteur Najem Allal, faisant l’objet de harcèlements et d’exactions dans les camps de Tindouf.
"Personnellement, je n'accepte en aucun cas que des civils soient victimes de violations ou d'exactions", a soutenu Navi Pillay, assurant que Mustapha Salma qui  protestait contre l'interdiction qui lui est faite de rejoindre sa famille à Tindouf,  est entré en grève de la faim. Elle a indiqué qu’il "bénéficie de tout l'intérêt et de toute l'attention".
Pillay qui occupe depuis septembre 2008, le poste de Haut-commissaire aux droits de l’Homme (HCDH), s’apprête, en effet, à entreprendre une tournée dans nos provinces sahariennes et dans les camps de Tindouf afin, dit-elle, d'y évaluer la situation des droits humains.
Il convient de rappeler que Dahi Aguai, président de l'"Association des portés disparus au Polisario", Mrabih Rabou Shaibata, président de la Coalition régionale pour la lutte contre la pauvreté et Mohamed Khaya, président de l'Association provinciale des œuvres  sociales à Boujdour, avaient attiré l'attention de la Haut-commissaire sur "les violations continues des droits humains dans les camps de Tindouf”, citant les cas particuliers de Mustapha Salma et Najem Allal.
Ils avaient, en outre, insisté sur la nécessité de l’intervention du HCDH pour “jeter toute la lumière sur le sort de centaines de Sahraouis victimes de disparition forcée, d'actes de torture et de graves atteintes à leurs droits les plus élémentaires".
La Haut-commissaire a assuré ses interlocuteurs qu'elle suit « attentivement » le cas du chanteur et poète Najem Allal et de tous les cas de disparitions dans les camps de Tindouf, promettant de répondre bientôt à leurs doléances.

Ahmadou El-Katab
Lundi 3 Juin 2013

Lu 521 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs