Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Naufrage au large de la Crète

250 migrants rescapés mais le nombre exact d’autres en détresse reste indéterminé




Plus de 250 migrants ont été rescapés vendredi matin au large de la Crète après le naufrage de leur bateau, et les opérations de sauvetage se poursuivaient,  a indiqué la police portuaire.
Les rescapés ont été secourus par des bateaux croisant dans la zone, au moins quatre, et devraient "logiquement" être acheminés en Crète, a précisé à l'AFP une porte-parole de la police portuaire.
Une "importante" opération de sauvetage se poursuivait dans la zone, à 75 milles au sud de la Crète, le nombre exact des migrants en détresse restant indéterminé, a-t-elle ajouté.
Ils pourraient "se compter par centaines", avait auparavant indiqué cette porte-parole de la police portuaire.
Le bateau, long de 25 mètres, "a à moitié coulé", a-t-elle ajouté. Il a été signalé par un bateau de passage. Aucune indication n'était disponible dans l'immédiat sur la nationalité des migrants ou la provenance du bateau.
La police portuaire a dépêché sur place deux patrouilleurs, un avion et un hélicoptère. Elle avait déjà intercepté le 27 mai au large des côtes de la Crète, une vedette dirigée par deux passeurs présumés, un Ukrainien et un Egyptien, transportant 65 Syriens, Afghans et Pakistanais. Elle n'avait pas précisé si le bateau, parti de Turquie selon ses passagers, était en route vers l'Italie, ou avait choisi cet itinéraire pour gagner la Grèce en évitant les patrouilles de l'Otan déployées plus au nord sur la façade égéenne.
Ce déploiement allié vise à couper la route égéenne empruntée depuis 2015 par des centaines de milliers de réfugiés et migrants pour gagner l'Europe. Les passages des côtes turques aux îles grecques toutes proches de l'Égée orientale se sont taris depuis l'entrée en vigueur de l'accord UE-Turquie du 20 mars.
Par ailleurs et comme pour ajouter au drame des migrants, les corps d'au moins 85 migrants morts noyés en mer Méditerranée ont été rejetés sur la côte libyenne, près de la ville de Zouara, non loin de la frontière avec la Tunisie, a annoncé jeudi un responsable du Croissant-Rouge.
Al Khamis Al Bosaifi a précisé que ce chiffre était susceptible de s'alourdir, les équipes de secours continuant d'inspecter le rivage. Les circonstances de leurs décès n'ont pas été établies. La semaine dernière, plusieurs centaines de migrants et de réfugiés ont péri en tentant de traverser la Méditerranée vers l'Italie.
Nombre de bateaux en partance de Libye appareilleraient depuis cette portion occidentale des côtes, entre Zouwara et Sabratha.
Plus de 40.000 personnes parties d'Afrique du Nord ont atteint l'Italie par la mer depuis le début de l'année. Les passeurs profitent du chaos politique et de l'anarchie qui règnent en Libye. Leurs revenus représentent entre 30 et 50% du PIB du nord-ouest de la Libye, a déclaré récemment l'amiral Enrico Credendino, commandant de l'opération navale de l'Union européenne en Méditerranée.

Samedi 4 Juin 2016

Lu 243 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs