Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Natasha Atlas chante et enchante à Mawazine

Maître Gims règne en «maître absolu» sur la scène OLM Souissi




De la magie a soufflé lundi sur le Théâtre
Mohammed V de Rabat où la célèbre
Natasha Atlas a gratifié le public d’un concert chargé d’émotions et de nostalgie.



La chanteuse belge d'origine anglo-égyptienne Natasha Atlas s'est produite, lundi soir, en un concert raffiné sur la scène du Théâtre Mohammed V de Rabat, donnant la pleine mesure de son talent confirmé en puisant dans sa culture orientale pour dialoguer avec le jazz. D'emblée, la chanteuse belge a entraîné le public de la 15ème édition du Festival Mawazine rythmes du monde (20-28 mai) dans son univers singulier empreint d'éclectisme musical et d'expérimentations et mélanges de sonorités des plus réussis. Et les tubes se sont enchaînés pour le bonheur du public: reprise de son phénoménal succès "Mon amie la rose", hommage à ses origines égyptiennes "Nil" et bien d'autres titres puisés dans un répertoire à la fine frontière entre jazz et musique orientale. Plus encore, Natasha Atlas a franchi les frontières en chantant en arabe, français, anglais et hindou.
Natasha Atlas, qui n'est pas à sa première prestation dans le Royaume puisqu'elle s'était déjà produite sur scène marocaine il y a 12 ans, a émis le souhait, lors d'une conférence de presse précédant son concert, de pouvoir composer des musiques pour films, évoquant son expérience cinématographique en collaboration avec le réalisateur Nabil Ayouch.
Connue pour son phénoménal succès grâce à la reprise du tube de Françoise Hardy, "Mon amie la rose", Natasha Atlas a donc gratifié le public de Mawazine de titres puisés dans un répertoire à la frontière du jazz et de la musique orientale. A cette occasion, elle s'est dite aussi contente et ravie de pouvoir présenter son concert au Maroc, précisant que ce n'est pas la première fois qu'elle visite le Royaume.
Voix du collectif Transglobal Underground, Natasha Atlas offre une musique mêlant musiques orientales, électroniques, et hip-hop sur les abords brumeux de la Tamise. Son dernier album intitulé "Myriad Road" est une rencontre de deux artistes (Natasha Atlas et Ibrahim Maalouf) dont l'identité musicale, le métissage des genres et la fusion de l'Orient et de l'Occident sont communs.
Le célèbre rappeur français Maître Gims qui a promis de livrer son meilleur show pour sa deuxième rencontre avec le public de Mawazine, a bel et bien tenu parole pour le plus grand bonheur de ses fans déchaînés. Devant une foule impressionnante à la scène OLM Souissi, Maître Gims a brillé de mille feux sous le ciel de Rabat, veillant à ce que sa prestation, lundi soir, dans le cadre de la 15ème édition du Festival Mawazine rythmes du monde reste gravée dans toutes les mémoires. Rappeur qui vend le plus de disques en France, Maître Gims est tout aussi populaire au Maroc, un pays "dont il est tombé amoureux et qui lui a permis de faire la rencontre de personnes exceptionnelles". "C'est un immense plaisir de se produire à Mawazine, un très grand festival qui attire de grandes stars et des célébrités du monde entier (...) J’ai envie que mon nom s’inscrive sur cette liste prestigieuse du festival et d’y être invité chaque année", avait confié Gims, qui se produit pour la deuxième fois à Mawazine après sa prestation remarquée en 2013, lors d'une conférence de presse tenue peu avant son concert. Et c'est sous un tonnerre d'applaudissements que le rappeur a fait son entrée sur scène devant un public de tout âge, impatient de retrouver son idole et de lui manifester tous les sentiments d'affection et d'admiration qu'il lui voue. Arborant comme d'habitude ses lunettes de soleil, qui sont désormais sa marque de fabrique, Maître Gims a interprété d'emblée "Zombie" avant d'enchaîner avec des hits tels "Je me tire", "Laisser passer", "Est-ce que tu m'aimes?", "Brisé" ou encore "Hasta Luego" repris en chœur par une assistance conquise.
Connu du grand public pour faire partie du groupe Sexion d’Assaut, Maître Gims a tenu à rendre hommage à cette formation musicale en entonnant le tube "Désolé" tiré de l'album "L'école des points vitaux".
La température est ensuite montée d'un cran lorsque les premières notes du tube "Bella" ont retenti, entraînant la foule en délire, dans un tourbillon de danses au rythme d'une musique festive et explosive. Outre sa voix puissante et profonde, Maître Gims est un danseur confirmé et une "bête de scène" qui fait le show avec une énergie et un enthousiasme débordants, confirmant ainsi sa réputation d'artiste accompli.
Pour clore son spectacle en apothéose, le rappeur a répondu aux sollicitations d'un public euphorique, en lui dédiant le tube ultra-populaire "Sapés comme jamais" qui a remporté la Victoire de la chanson originale lors des "Victoires de la musique 2016".
Maître Gims a, par ailleurs, saisi son passage à Mawazine pour remercier SM le Roi Mohammed VI "qui fait beaucoup pour l'Afrique", invitant le public à chanter à l'unisson l'hymne national marocain. Un grand moment d'émotion et d'unité entre les peuples.

Jeudi 26 Mai 2016

Lu 679 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs