Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Narjis Rerhaye et Habib El Malki dans “La parenthèse désenchantée” : Un ouvrage qui raconte la face cachée de l’alternance




Narjis Rerhaye et Habib El Malki dans “La parenthèse désenchantée” : Un ouvrage qui raconte la face cachée de l’alternance
«La parenthèse désenchantée : une alternance marocaine », paru aux éditions  La Croisée des chemins, est le témoignage inédit et exclusif d’un acteur politique sur l’expérience de l’alternance consensuelle conduite par l’Usfpéiste Abderrahmane Youssoufi.
Une première dans l’histoire politique contemporaine : un acteur de la vie publique raconte sans jamais céder au sensationnel ni à la langue de bois, la face cachée de l’alternance.
Dans cet ouvrage né d’une rencontre entre une journaliste,  Narjis Rerhaye, et un homme politique, Habib El Malki, le lecteur est invité à un voyage à l’intérieur de l’alternance. Une lecture de la décennie 1990 où notre pays a posé les premiers jalons du changement est effectuée et, sous les feux des questions, les dysfonctionnements, les lacunes, les ratages d’une alternance pourtant bien née sont décelés, décortiqués, analysés.
Les acteurs politiques restent réticents à l’écriture, aux témoignages qui engagent. Un excès de circonspection qui ne doit plus se justifier ! Il reste significatif des rapports existants entre le politique et l’écrit, entre la parole volatile et la trace indélébile. Ce trait culturel dominant n’est pas étranger à la dualité dans le discours, dans le comportement, dans les prises de position. Une manière de se protéger contre « la main invisible ». Or témoigner sur la base du vécu, n’est pas accuser.
« La parenthèse désenchantée… » traduit ce désir urgent de comprendre. Comprendre ce rêve brisé qu’a été l’alternance consensuelle inaugurée par l’ancien Premier ministre de gauche, Abderrahmane Youssoufi. Comprendre aussi ce goût d’inachevé que laisse la transition démocratique.
L’alternance, malgré une durée très limitée (1998-2002), constitue une expérience nationale riche d’enseignements. Cependant, elle s’est terminée sur un sentiment d’inachevé qui a failli provoquer une nouvelle crise.  Son début comme sa fin constituent un tournant dans la vie politique marocaine.
Une présentation de « la parenthèse désenchantée : une alternance marocaine » aura lieu le jeudi 14 avril à 17h30 à la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc.
« La parenthèse désenchantée :
une alternance marocaine »
De Narjis Rerhaye et Habib El Malki
202 pages. Editions La Croisée des chemins

Libé
Lundi 11 Avril 2011

Lu 738 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs