Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Naples et Everton cartonnent à l’Europa League

Heurts à Rome




Naples et Everton cartonnent à l’Europa League
 Naples et Everton ont fait un pas immense vers la qualification en s’imposant respectivement à Trabzonspor (4-0) et à Berne (4-1), jeudi lors des 16e de finale aller de l’Europa League marqués par des affrontements entre des supporteurs du Feyenoord et la police dans le centre de Rome.
Le bilan est globalement assez positif pour l’imposant contingent italien (5 clubs) puisque, outre Naples, l’Inter Milan a réalisé une belle opération en marquant 3 buts au Celtic Glasgow (3-3), avec en prime un doublé de Palacio, et la Fiorentina s’en est bien sortie à Tottenham (1-1).
Les seules fausses notes sont venues de Rome et de Turin. La Roma a concédé un nul à domicile face à Feyenoord (1-1) qui lui complique singulièrement la tâche.
Avant la rencontre, des heurts ont opposé des centaines de supporteurs néerlandais à la police en plein cœur de Rome, place d’Espagne. Plus de 500 supporteurs du Feyenoord, passablement éméchés, se sont rassemblés sur cette place emblématique de la ville et ont commencé à jeter des projectiles sur les policiers qui ont chargé.
“Rome dévastée et blessée. En contact avec le préfet, la police et l’ambassade des Pays-Bas. Cela ne s’arrêtera pas là”, a réagi sur son compte Twitter le maire de Rome Ignazio Marino. Le Torino n’a pas fait mieux contre l’Athletic Bilbao (2-2) malgré un doublé de Maxi Lopez.
Du côté des Anglais, les deux équipes de Liverpool ont tiré leur épingle du jeu. Les Toffees d’Everton n’ont pas fait de détails à Berne (4-1), grâce notamment à un triplé de Lukaku, et peuvent déjà cocher les dates du prochain tour sur leur calendrier (12-19 mars). L’exclusion de Stones (63e) n’a eu aucune incidence sur la partie puisque l’ancien Parisien Guillaume Hoarau, désormais aux Young Boys, a raté un penalty dans la foulée.
Liverpool a bénéficié d’un penalty salvateur transformé par Mario Balotelli à la 85e minute pour se défaire du Besiktas à Anfield (1-0).
Deux buts de Dost ont fait l’affaire pour Wolfsburg, le dauphin du Bayern Munich en Allemagne, contre le Sporting Lisbonne (2-0), dernier porte-drapeau du Portugal. Le pays, qui a placé 4 clubs en finale sur les 4 dernières éditions (dont deux en 2011), doit sans doute se faire une raison pour cette année. L’autre représentant allemand, Mönchengladbach, n’a de son côté pas résisté au tenant du titre, le FC Séville, en Espagne (1-0). 

AFP
Samedi 21 Février 2015

Lu 777 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs