Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nakba: Israël maintient ses forces aux frontières avec le Liban et la Syrie




La police jordanienne a annoncé lundi que 25 personnes dont onze policiers avaient été blessées, lors d'une intervention dimanche pour empêcher des manifestants de se rendre à la frontière avec Israël pour commémorer la «Nakba», l'exode à la création de l'Etat d'Israël en 1948.
«Trois policiers sont encore hospitalisés et l'un d'eux est dans un état sérieux après avoir été renversé par un véhicule», a indiqué la police dans un communiqué précisant que les autres policiers blessés ont quitté l'hôpital.
La police a empêché dimanche 500 manifestants de se rendre à la frontière avec Israël pour marquer le 63e anniversaire de la «Nakba» (catastrophe).
Les manifestants, dont quelque 200 étudiants, ont été interceptés à quelques kilomètres du passage du Pont Allenby, sur le Jourdain qui marque la frontière avec Israël, à moins d'une heure de route d'Amman. Ils se sont dirigés vers la ville de Karameh, proche du point de passage, où ils ont manifesté et des heurts se sont produits avec la police anti-émeute, qui avait encerclé les manifestants, alors qu'ils tentaient de rejoindre la frontière.
«Certains manifestants ont provoqué la police avec leurs slogans et d'autres ont tenté de briser le cordon de sécurité pour rejoindre la frontière» israélienne, a dit le communiqué de la police, ajoutant avoir utilisé des gaz lacrymogènes pour les disperser et procédé à l'arrestation de onze personnes.
En Jordanie, pays signataire d'un traité de paix avec Israël en 1994, près de la moitié des 6,3 millions d'habitants, sont d'origine palestinienne.
Pour sa part, Israël a maintenu lundi ses forces de sécurité sur le pied de guerre face au Liban et la Syrie, prenant brutalement conscience de la vulnérabilité de ses frontières au lendemain de violences lors de la commémoration de la «Nakba» palestinienne.
L'infiltration d'une centaine de manifestants venus de Syrie dans la partie du plateau du Golan occupée par Israël près de la localité de Majdal Chams, a déclenché une pluie de critiques de la part des médias contre «l'impréparation» de l'armée israélienne.
Selon un bilan provisoire, au moins 12 personnes ont été tuées dimanche par des tirs israéliens aux frontières avec le Liban et la Syrie: 10 du côté libanais et au moins deux autres à Majdal Chams.
Quelque 300 manifestants palestiniens ont aussi été blessés à la frontière libanaise, sur le plateau du Golan, dans la bande de Gaza, en Cisjordanie et à Jérusalem-Est pendant la commémoration de la «Nakba» (catastrophe), comme les Palestiniens appellent la création de l'Etat d'Israël en mai 1948 et leur exode qui s'en est suivi.
Le chef d'état-major, le général Benny Gantz cité par la radio publique a admis que le bilan de l'intervention de l'armée israélienne à Majdal Chams «n'est pas bon».
Les journaux mettent, de leur côté, l'accent sur «l'encerclement» d'Israël «attaqué de toutes parts» et insistent sur le précédent qu'a constitué le passage en force des manifestants sur le Golan.
«Il n'y a plus de frontières», titre ainsi en une sur un ton alarmiste le Yédiot Aharonot, tandis que Maariv et Israel Hayom, deux autres quotidiens populaires, parlent de «bataille sur la clôture».

Libé
Mardi 17 Mai 2011

Lu 163 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs