Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Najlaa Khattabi, présidente de l’AMGE-Caravane

“Avoir une photographie du marché de l'emploi marocain”




Najlaa Khattabi, présidente de l’AMGE-Caravane
L’Association des Marocains aux grandes écoles 
et universités (AMGE-Caravane) a organisé 
récemment à Paris, le XVIIIème Forum Horizons 
Maroc - 1er forum de recrutement des 
Marocains à l’étranger-, auquel 
ont participé 38 entreprises marocaines. 
 

vous êtes la présidente de l’AMGE-Caravane. En cette qualité, pouvez-vous nous présenter brièvement votre association?

Najlaa Khattabi : L'Association des Marocains aux grandes écoles et universités (AMGE-Caravane) est une association française selon la loi 1901, indépendante, apolitique et areligieuse fondée en 1994.  
Trois choses sont à retenir.  L'AMGE-Caravane est d'abord et avant tout, une association d'étudiants marocains, aux profils et formations très diversifiés. Ensuite, sa raison d’être est réellement d'accompagner l’étudiant marocain et de le servir dès le début de son aventure en France et tout au long. Enfin, son but est de préserver et d'entretenir ce lien entre le Maroc et la France grâce à un vecteur assez curieux: l'étudiant marocain en France.

AMGE-Caravane compte dans ses rangs quelque 5000 membres. Quel est le profil dominant ? Ces membres viennent-ils tous des grandes écoles et
universités françaises ?

Les membres de l'AMGE-Caravane sont des étudiants des grandes écoles ou universités de France, qu'ils soient ingénieurs, futurs managers, avocats ou médecins. Si le bureau principal est situé à Paris, l'AMGE dispose d'antennes actives qui regroupent des étudiants dans plusieurs villes françaises notamment l'AMGE- Est pour la région Est, l'AMGE-Lyon mais aussi l'AMGE-Toulouse et l'AMGE Grenoble. Néanmoins, plus qu'une association, l'AMGE a développé un véritable réseau. Le réseau AMGE - Alumni regroupe ainsi tous les anciens membres de l'AMGE aujourd'hui diplômés ou jeunes cadres, rentrés définitivement au Maroc. 

Vous avez organisé récemment le XVIIIème Forum Horizons  Maroc à l’Espace Grande Arche de la Défense à Paris. Quel bilan en faites-vous ?

La XVIIIème édition du Forum Horizons Maroc a été la consécration de 6 mois de travail en amont par l'ensemble de l'équipe. Ce projet a en effet mobilisé pas moins de 30 étudiants en écoles.  18 éditions signifient d'abord un professionnalisme et expérience uniques mais également une reconnaissance de la part des entreprises qui nous font confiance. Le bilan est très positif : 38 entreprises ont fait le déplacement et étaient satisfaites de leur participation, 2100 visiteurs ont rencontré des responsables de ressources humaines. 

Plusieurs responsables de ressources humaines  d’entreprises marocaines ont pris part à ce grand rendez-vous présidé par votre prédécesseur
Mohammed Benkirane. A votre avis, qu’est-ce qui les attire tant chez les cadres marocains  formés à l’étranger ?

La participation des entreprises implantées au Maroc au Forum Horizons est une réponse à un besoin prononcé pour les étudiants marocains, les jeunes diplômés et jeunes cadres installés en France d'avoir une photographie du marché de l'emploi marocain, de rencontrer des responsables et d'échanger avec eux et de voir ce que les entreprises proposent comme offres de stages, d'emplois .. C'est l'essence même du Forum Horizons Maroc. 

Quels sont les profils qu’elles recherchent le plus?

Je ne saurais vous le dire. Néanmoins, je pense que les entreprises marocaines comme toutes les entreprises d'ailleurs ont questionné et ont revu leurs méthodes de sélection. Désormais, les personnalités et les potentiels comptent plus que les profils-types. Au-delà des compétences indispensables au métier, elles attendent du candidat qu’il partage leurs valeurs fondamentales et elles jugent davantage sa capacité à s'intégrer au sein de l'entreprise. D’ailleurs, chaque année, ce sont des visiteurs aux profils et aux compétences divers qui viennent rencontrer ces entreprises. 

Les jeunes cadres marocains installés à l’étranger adhèrent-ils facilement à l’idée de rentrer travailler dans leur pays d’origine ?

Sauf malhonnête simplification, il n'y a évidemment pas de réponse évidente. La question du retour pour un jeune cadre marocain ayant fait sa formation en France est omniprésente et soulève bien sûr des questionnements: quand? pourquoi? comment? C'est un choix de vie, qui est donc parfois difficile et qui doit être en tout cas raisonné. Le but de mon association est de donner à ce jeune diplômé marocain, les outils et les informations qui l'aideront à formuler son choix. Échanger avec ces entreprises marocaines et accéder à l'information sur les perspectives de carrière deviennent dès lors essentiels. 
 
AMGE-Caravane s’illustre également dans d’autres registres, notamment sur le plan culturel. A ce propos, qu’espériez-vous passer comme message ?
 
Il est extrêmement fallacieux de réduire l'AMGE-Caravane à un événement ou de résumer ses activités à une journée. L'activité de l'AMGE est certes
marquée par des évènements clés, qui font cette "marque" AMGE comme l'historique Forum Horizons Maroc, le traditionnel Pot des admis, les palpitantes journées de la Jeunesse marocaine, la Caravane (visites des centres préparatoires du Maroc de Tanger à Laâyoune par des étudiants en grandes écoles) ou encore l'AMGE-Cup (Tournoi de football entre étudiants des grandes écoles et universités).  Néanmoins, des événements très diversifiés sont organisés tout au long de l'année: conférences économiques, rencontres culturelles, projections et débats, cafés politiques, sorties et voyages culturels. C'est ce qui fait vivre notre association: ce désir perpétuel de mener à bien des projets "qui font le lien" avec le Maroc. 

Najlaa Khattabi, présidente de l’AMGE-Caravane
Rencontrer ceux qui font  le Maroc d’aujourd’hui
 
 
«Servir l’étudiant marocain avant, pendant et après son passage en Grande école ou université ». Telle est la raison d’être de l’AMGE-Caravane qui entend aussi participer au rayonnement du Maroc en France. Et pas seulement. 
L’Association, dont les bureaux se situent à Paris (avec des antennes à Lyon, Toulouse, Lille, Nancy et Rouen), a comme objectifs essentiels de permettre aux étudiants marocains de France de rencontrer ceux qui font le Maroc d’aujourd’hui.
Il s’agit concrètement de « garder le lien avec le pays en nouant des partenariats avec les acteurs du paysage socioéconomique marocain », à travers notamment des conférences, tables rondes, débats, cafés littéraires et ateliers de réflexion.
Autre objectif et pas des moindres : rassembler les étudiants marocains de France pour les amener à se connaître et partager. Un grand défi pour l’AMGE-Caravane qui compte dans ses rangs quelque 5000 membres et qu’elle parvient à relever à travers des rendez-vous très appréciés par les étudiants et même des professionnels.
En effet, à la joie de la communauté estudiantine marocaine de France, l’Association organise chaque année des concerts (Marock the Casbah), dîners, barbecues, soirées, tournois sportifs, voyages, entre autres. Des activités variées pouvant « permettre aux étudiants et diplômés de se rencontrer », insiste-t-on.
En plus de  faire rencontrer les étudiants marocains, l’Association accompagne également ceux d’entre eux en classes préparatoires jusqu’aux Grandes écoles en les informant et en les orientant par le biais des visites annuelles de la majorité des centres de CPGE lors des journées d’information.
L’AMGE-Caravane travaille aussi à « améliorer les conditions de vie et de travail des étudiants en prépa dès leur arrivée en France », signale-t-on. Conscient des besoins du Maroc en ressources humaines,  l’AMGE-Caravane encourage aussi les lauréats à rentrer au Maroc. C’est ainsi que, chaque année et depuis plus de dix ans, elle organise le Forum Horizons Maroc. L’idée, c’est aussi de « créer l’interface entre les étudiants et les entreprises et permettre aux deux parties d’aboutir le cas échéant à des accords d’embauche ou de stage », souligne-t-on.

Alain Bouithy
Lundi 3 Février 2014

Lu 1922 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs