Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Najib Razak dissout le Parlement malaisien


Des élections législatives très disputées en perspective



Najib Razak dissout le Parlement  malaisien
Le Premier ministre malaisien Najib Razak a dissous mercredi le Parlement en vue d’élections législatives qui s’annoncent comme les plus disputées de l’histoire du pays musulman, et pourraient sonner le glas des 56 ans de règne du parti au pouvoir.
«J’ai rencontré le roi ce matin pour lui demander l’autorisation de dissoudre le Parlement», a déclaré le Premier ministre lors d’une allocution télévisée.
La Commission électorale devait se réunir très prochainement afin de fixer la date du scrutin, qui doit être tenu dans les 60 jours suivant la dissolution.
Les analystes prédisent que le vote sera le plus disputé des 56 ans de règne de l’UMNO (United Malays National Organisation), qui dirige le pays musulman depuis son indépendance en 1957.
Crédité du formidable boom économique du «tigre» malaisien, l’UMNO est resté invaincu lors des 12 législatives tenues dans le pays depuis 1957, ses détracteurs y voyant l’oeuvre d’un règne autoritaire et d’un système électoral favorable.
Le parti, qui est aujourd’hui la force dominante de la coalition au pouvoir, le Barisa Nasional (Front national), peut s’enorgueillir d’une croissance économique parmi les plus fortes en Asie (+5,6% en 2012).
Le gouvernement fait cependant face à un feu nourri de critiques, liées à la corruption ainsi qu’à la hausse du coût de la vie et de la criminalité.
Le très charismatique opposant Anwar Ibrahim a su tirer profit du mécontentement pour effectuer une percée électorale inédite lors des dernières législatives de 2008, réussissant à tripler le nombre de ses députés nationaux.
Sa coalition tripartite, le Pakatan Rakyat (Parti populaire) détient 75 des 222 sièges au Parlement national, contre 135 au Barisan Nasional.
Le Pakatan Rakyat, une coalition multiraciale, promet de mettre fin à la corruption et au favoritisme dont bénéficie, selon lui, la majorité malaise, qui forme la base électorale de l’UMNO. Les Malais représentent 55% des 28 millions de Malaisiens, les Chinois 30% environ et les Indiens 10%.

Libé
Jeudi 4 Avril 2013

Lu 235 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs