Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Naissance d’un Collectif associatif pour une régionalisation démocratique




Naissance d’un Collectif associatif  pour une régionalisation démocratique
Une nouvelle initiative citoyenne et civile. Une dynamique associative est née récemment pour se réapproprier le débat sur la régionalisation. Une manière, selon les initiateurs de cette action, de contrer la volonté du gouvernement de s’accaparer ce champ primordial. Baptisé «Collectif civil pour une régionalisation démocratique», ce rassemblement est né suite à la conférence organisée, sur le même sujet, les 24 et 25 janvier 2014 à Fès, à l’initiative du Mouvement Alternatives citoyennes. Une mise en œuvre et une interprétation démocratique des dispositions constitutionnelles, notamment celles ayant trait à la régionalisation et les rôles de la société civile dans les politiques publiques. 
Son agenda est déjà établi. Une multitude de rencontres dans les régions, afin de diffuser le message essentiel : pour une réelle régionalisation, à même d’assurer la démocratisation et le renouvellement des relations entre régions et centre. L’on prévoit ainsi une première rencontre à Mohammedia, en vue de préparer la plateforme et les documents à même de permettre le planning du plaidoyer attendu. Et c’est à Ouarzazate que le collectif annoncera ses grands axes de travail. La caravane pour la régionalisation sillonnera par la suite plusieurs villes du pays, dont Marrakech, Essaouira, Kénitra, Tétouan, Nador… L’on aura ainsi mis en œuvre l’une des recommandations majeures des Assises associatives de l’appel de Rabat, en tant que référentiel démocratique et moderniste.  Pour ce collectif, il est temps de rompre avec l’aspect centralisé des rouages de l’Etat, et d’entreprendre une démarche menant à une réelle régionalisation, efficiente et efficace, à même de permettre aux citoyens et citoyennes de participer effectivement à la décision politique, économique, sociale et culturelle. 
Adoptée déjà par des centaines de réseaux et d’associations locales et régionales, cette initiative fait siennes toutes les anciennes expériences accumulées par l’ensemble des acteurs civils et démocratiques, par les associations des droits humains et par le mouvement féminin culturel, afin de valoriser les formes d’organisation antérieures, pour une société démocratique et moderniste. 
Le collectif n’hésite pas à faire appel à toutes les potentialités démocratiques à adhérer à ce débat public régional et partant à créer une interactivité positive dans le cadre d’une complémentarité de rôles. 

M.E
Samedi 1 Février 2014

Lu 358 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs