Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nabilla parle de sa célébrité “pas méritée” mais “voulue”




Dans un teaser de 56 secondes publié sur le site de TF1, Nabilla, invitée de «Sept à huit» aborde le sujet délicat de sa carrière, et de la façon dont elle s’est soudainement retrouvée sous les feux des projecteurs. Mise en examen fin 2014 après avoir été soupçonnée d’une agression au couteau envers son petit ami Thomas Vergara, la jeune femme s’était tenue soigneusement à l’écart des médias télévisés pour envahir les réseaux sociaux. Mannequin et star de la télé, la bimbo est sur le point de sortir son autobiographie, «Trop vite», aux éditions Robert Laffont, en librairie le 14 avril courant. A cette occasion, Nabilla a accordé sa première interview télévisée depuis près de 2 ans, et aborde avec franchise la question de sa popularité, "peut-être pas méritée".
Fragile, maquillée et habillée sobrement, Nabilla joue la carte du naturel et de l’émotion pour son entretien avec le journaliste Thierry Demaizière. Une interview-vérité pour laquelle Nabilla abandonne son personnage de bimbo délurée et aborde ses débuts avec humilité. La jeune femme reconnaît ainsi n’avoir "peut-être pas" mérité sa célébrité. Elle explique : "En tout cas elle m’est tombée dessus, et voilà, j’ai dû faire avec." Les larmes aux yeux, la starlette explique ainsi que, dépourvue de tout talent artistique, elle a appris à se battre avec ses propres armes pour sortir du lot au cours de sa participation aux Anges de la téléréalité, en 2012. "J’ai fait avec ma personnalité qui est atypique et je me suis dit ‘T’as que ça, fais avec.’"
Ni chanteuse, ni danseuse, la belle a cependant refusé de compter uniquement sur son physique. Pour mériter sa place dans le petit écran, Nabilla Benattia affirme s'être retroussé les manches : "Je me mettais en scène, j’essayais de faire rire les gens un maximum, j’essayais d’être créative, je créais des situations, je ne me laissais pas vivre dans une maison avec 16 candidats, quoi !" Et même si on a du mal à croire que le gimmick qui l’a rendue célèbre était vraiment le fruit d’un travail acharné, on ne peut pas ignorer les efforts de la starlette pour conserver sa place dans le cœur de ses fans : omniprésente sur les réseaux sociaux et toujours prête à faire le buzz, Nabilla avait même réussi à décrocher sa propre émission de télé-réalité et un poste de chroniqueuse dans TPMP… avant que l’affaire de l’agression de Thomas Vergara ne vienne tout remettre en cause.

Libé
Lundi 11 Avril 2016

Lu 281 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs