Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

“N3rdistan” L’avenir de la musique alternative marocaine




Le groupe de fusion triomphe
un peu partout au Maroc et à l’étranger et n’en finit pas
de faire parler de lui.
Focus sur une ascension
fulgurante.


Une bonne dose d’électro, un zeste de musiques du monde, un soupçon de rock et de poésie arabe, telle est la recette de l’étonnante fusion servie par le nouveau groupe marocain en vogue «N3rdistan», fondé par deux figures marocaines du rap, Walid Bensalim et Widad Brocco. Celle-ci s’imposa comme l’une des premières rappeuses au Maroc au tournant des années 2000.
Pour ce groupe, désormais pionnier de la musique alternative, le texte est capital tout comme l’énergie sur scène. Une énergie qui provient du rap et du métal mais qui n’oublie pas l’écoute et la douceur, en incluant des instruments acoustiques comme la kora ou la flûte peule.  
Wydad et Walid ont grandi à Casablanca avant de s’installer en France pour suivre des études d’économie, sans jamais perdre d’esprit l’idée de défendre un rap engagé, servi par des textes poétiques. Leur aventure musicale, c’est en 1999 qu’elle a commencé, puisque c’est à cette époque qu’ils fondent leur premier groupe de hip-hop «Thug Gang». «Nous avons, entre autres, remporté le championnat de rap au Maroc», raconte Walid dans une déclaration à «L’indépendant». «Puis en 2002, on a décidé de partir poursuivre nos études en France», ajoute-t-il. A son arrivée, Walid intègre un groupe de métal, «Celsius» avec lequel il multiplie les concerts effectuant notamment la première partie de Paradise Lost, Gojira et Ezekiel, avant de se produire en 2007 au Festival L’Boulevard,  devant plus de 20.000 spectateurs.
En quête de rencontres culturelles et de nouvelles influences, Walid partira à la conquête  de l’Inde, de la Tunisie et du Sri Lanka, entre autres. A son retour en 2013 , il se met à la recherche de musiciens pour former ce qui deviendra «N3rdistan». Il finit alors par embaucher la complice de ses débuts, Wydad Brocco, mais également Benjamain Cucchiora qui assurera les parties de kora et de flûte peule, ainsi que Cyril Canerie qui s’occupe de la batterie.  
Aboutissement de plusieurs années de recherches musicales et de multiples influences et rencontres, le groupe offre aujourd'hui un spectacle décapant aux frontières de l’Oriental-beat et de l’électro urbain, distillant des notes ethniques sur des textes personnels écrits en «darija» et ceux de poètes arabes célèbres, dont Mahmoud Darwich, Gibran Khalil, Ahmed Matar, ou encore Nizar Qabbani. «La poésie est très importante dans le monde arabe, car elle a toujours accompagné l’évolution sociale des peuples. Nous avons dès le plus jeune âge été influencés par la poésie que nous chantaient nos parents et la place que prend le poète dans la société», explique Walid. «Il était normal pour nous de reprendre des textes de grands poètes comme Ahmed Matar ou Al Rundi, c’est assez naturel de vouloir repeindre des textes qui nous parlent, surtout quand les sujets et les mots vibrent en nous et décrivent la réalité qui nous entoure», ajoute-t-il avant de préciser: «C’est une forme d’hommage à nos parents et un désir de transmission pour les générations futures. Pour que les textes sortent du classique et rejoignent aussi la musique alternative».
Triturant la mondialisation des sons et questionnant le sens de la vie, N3rdistan est une incitation à la découverte de nouveaux horizons sonores. Après le succès rencontré à Paris, au Maroc et en Espagne, le groupe  se produira dans les prochains mois dans de nombreux festivals. De Toulouse à Montpelier, en passant par Lodève et Lagrasse, entre autres événements artistiques.

Mehdi Ouassat
Vendredi 21 Août 2015

Lu 1040 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs