Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

N’en déplaise aux nouveaux inquisiteurs




Il faut réfléchir comme eux, autrement dit, s’abstenir de le faire.  Il faut raisonner comme eux, ce qui revient tout bonnement à dire : ne pas raisonner du tout. 
Il faut surtout se garder de chercher à les déranger dans leur confort de machos indécrottables, trop imbus de leur sempiternel statut de mâles. Ils tiennent à leur sacro-sainte double part, et à tout un harem garni de trop dociles créatures, tout en s’évertuant à s’imposer en petits dictateurs, résidus d’une ère que l’on croyait révolue. Tous les textes, même les plus sacrés y passent. Ils ne se gênent pas à les interpréter à leur guise et à leur convenance. Ils s’auto-caressent dans le sens du poil, celui d’une virilité supposée et de quelques vrais bas intérêts. 
Il ne faut surtout pas tenter de les déranger, un tant soit peu, dans leurs derniers retranchements, dans un monde qu’ils s’escriment à vouloir s’approprier faisant fi du bon sens et de toute logique. De virtuels gardiens autoproclamés d’un temple non moins hypothétique.
Que la femme ait réussi à percer, à se distinguer et à s’illustrer au plus haut point, méritant par là d’assumer les plus grandes responsabilités ou  supportant les besognes les plus pénibles ou les tâches les plus ingrates pour subvenir aux besoins des parents et de la fratrie ou du conjoint et des enfants, cela n’a pas l’air d’interpeller, et encore moins de choquer, ceux qui prennent un malin plaisir à vouloir se cantonner, à dessein, dans un conservatisme suranné.
Comment peut-on leur faire comprendre qu’ils ne peuvent aller à contre-courant de l’Histoire, d’une évolution assurément inéluctable ? Fatale, pour utiliser un langage qu’ils sont censés assimiler. Que ne ferait-on pas pour leur signifier qu’ils ne peuvent en aucun cas aspirer à brider tout un pays dans leur carcan. Quelle que soit la nature de l’idée proposée ou de l’avis formulé, toute réaction est appelée à être posée, réfléchie et truffée d’arguments solides, responsables et donc respectables.Le lexique injurieux ou ordurier ne sied, en principe du moins, nullement à l’image de «l’érudit» ou du «saint» que ces inquisiteurs machinaux cherchent à donner de leur pompeuse personne.
La toute dernière et non moins piètre illustration, on la doit à quelqu’un qui se veut, d’un coup, prêcheur en chef dans un pays qui s’est jusque-là très bien porté sans lui. Il faut dire que, pétrodollars obligent, il était plutôt occupé à monnayer ailleurs ses trop précieux services.  Il en est de même pour cet autre énergumène grand spécialiste ès fatwas hautement obscènes et dangereusement bizarroïdes. 
Le premier évoque sans sourciller une certaine “défaillance idéologique” (sic). Qu’en est-il de sa sienne d’idéologie qu’il a toujours proposée au mieux offrant?
Le second ferait certainement mieux de se consacrer au seul domaine dans lequel il excelle, celui de la carotte et du concombre, de la nécrophilie et du «calage» halal dans les bus bondés. Mais ce serait mal le connaître. Lui, il a poussé le ridicule plus loin encore. Il a vite fait de brandir l’impérissable menace d’apostasie. Rien que ça ! La meute des moralisateurs improvisés peut bien continuer à aboyer, la caravane poursuit de plus belle son bonhomme de chemin. Il y va de la continuité de cette  lutte menée, des décennies durant, par les forces vives de ce pays, l’USFP bien évidemment en tête. Une lutte qui a abouti à tous ces changements qu’envient aujourd’hui au Maroc et, à juste titre, bien d’autres pays. 

Mohamed Benarbia
Mercredi 25 Décembre 2013

Lu 2293 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs