Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mustapha Jmahri revisite l’histoire d’El Jadida




Mustapha Jmahri revisite l’histoire d’El Jadida
«El Jadida, destins croisés 1900-1960 » est le quinzième ouvrage de l’essayiste Mustapha Jmahri qui vient de paraître dans la sérié « Les cahiers d’El Jadida ».
Ce nouveau livre en 144 pages est un recueil de récits, directs et indirects, sur des  personnalités marocaines et étrangères très diverses de par l’origine, la culture et la religion et ayant vécu à El Jadida de 1900 à 1960. Chaque récit apporte un regard neuf sur l’expérience personnelle de son auteur et évoque son destin en partage avec d’autres vies.
Toutefois, ce nouvel ouvrage présente quelques particularités inédites. D’abord certains textes proviennent de mémoires et de souvenirs personnels, parfois à caractère intime, que leurs auteurs ont légués pour la postérité à leur famille. Certaines autres chroniques apportent des éléments nouveaux qui peuvent contribuer à éclairer tel ou tel aspect encore méconnu de l’histoire de la ville et de sa région.  Ainsi, on trouvera, par exemple, une réponse à quelques questions : comment le militant Mohammed Tibari fut-il l’un des premiers fondateurs de l’UMT ? Comment les nationalistes Abdelouahed El Kadiri et son ami Houcine El Ayoubi affrontaient-ils les autorités locales du Protectorat ? Comment Saïd Yata, père du leader Ali Yata invita-t-il Mohand Aït Kaci, son futur gendre, de Kabylie à Mazagan ? Comment la cupidité de quelques spéculateurs étrangers à El Jadida a-t-elle fait que Lyautey choisira Casablanca pour créer le grand port du Maroc ? Comment le Français libéral Adigard créa-t-il la première troupe cosmopolite du théâtre amateur à El Jadida ? Comment une Marocaine, de confession juive, racontait-elle, en 1918, dans son journal intime, sa relation sentimentale avec un jeune de son entourage ? Comment un conseiller français voyait-il sa relation avec son supérieur, le pacha ? Comment, un jour, un raz-de-marée, peu fréquent sur le littoral marocain, vint-il bouleverser la douceur de la plage d’El Jadida ?.....
Dans la préface du livre, l’universitaire et historien Mohammed Ennaji considère que cet ouvrage est un témoignage utile pour l’historien et le sociologue, soucieux de retracer dans une perspective plus ample l’histoire de la région et estime que le Maroc a un besoin urgent et vital de tels témoignages pour sauvegarder sa mémoire d’une part et aussi pour mieux comprendre son itinéraire. 

M.O
Samedi 22 Mars 2014

Lu 136 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs