Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Musique andalouse : Mohamed Briouel assure la relève




Musique andalouse : Mohamed Briouel assure la relève
On ne peut parler de musique andalouse  sans citer Mohamed Briouel. En effet, cette grande adresse de notre patrimoine, a vécu en compagnie d'un autre grand de la musique andalouse, en l'occurrence feu Haj Abdelkrim Raiss qui présidait aux destinées de l'orchestre de musique andalouse de Fès. Après la disparition de ce dernier, il était tout à fait logique que Mohamed Briouel prenne les commandes pour mener le bateau à bon port.
Né à Fès, Mohamed Briouel intègre le domaine en suivant des études de musique avec Abdelkrim Raiss. Aujourd'hui, il vit toujours dans sa ville natale où il dirige le Conservatoire de musique. Professeur de solfège, il obtient en 1986 le Prix du Maroc pour la publication de son ouvrage " Musique andalouse marocaine : Nouba gharibat al Husayn ", un ouvrage où il retranscrit en notation moderne, pour la première fois, les onze Nouba andalouses.
Mohamed Briouel ne se limite donc pas à l'enseignement et à l'interprétation, mais va bien au-delà en faisant beaucoup de recherche dans son domaine de prédilection. Avec son orchestre de Fès, il se produit au Maroc comme à l'étranger avec un répertoire aussi riche que divers. Ce répertoire qui s'étend au chant sépharade et fait appel à certains chanteurs de confession juive tels Albert Bouhadana, Emile Zrihan et Françoise Atlan. Une autre façon de montrer l'esprit de tolérance qui a toujours prévalu aussi bien en Andalousie lors de la présence musulmane qu'au Maroc où les répertoires arabo-musulman et arabo-sépharade font objet de recherche et suscitent davantage d'intérêt.
Mohamed Briouel, conscient de l'importance de cette musique et de sa charge symbolique et émotionnelle, est convaincu qu'il  a pour mission de perpétuer la musique andalouse en la faisant connaître notamment auprès des  jeunes.
C'est dans ce contexte qu'il a réuni, depuis quelques années, de jeunes chanteurs de Fès au sein d'une chorale qui s'est déjà produite avec beaucoup de succès dans certains événements artistiques dont le Festival des musiques sacrées de Fès.
Une carrière, un itinéraire et une mission, voilà le destin de Mohamed Briouel  qui estime cette mission à sa juste valeur et montre en même temps beaucoup de disponibilité pour léguer ce savoir et cette musique ancestrale aux générations futures.
Ces dernières années, beaucoup d'expressions musicales appartenant au folklore ou au répertoire populaire ancien, Malhoun, Aita, etc, font l'objet d'attention et d'une grande action de promotion aussi bien au niveau du public qu'à celui des médias. La musique andalouse, cependant, n'a pas profité de ce mouvement peut-être parce qu'on croit qu'elle est immortelle et donc pas menacée.
Mais ne pas vivifier et réactualiser au besoin une musique n'est-il pas un facteur de disparition ?
Mohamed Briouel, lui, anticipe et préfère passer à l'action. C'est grâce à lui aujourd'hui que cette musique commence à assurer sa propre survie non seulement à travers l'interprétation des classiques mais aussi grâce à des études et des recherches menées dans ce domaine et par l'initiation des jeunes aux règles de la musique andalouse. Cet art est  l'un des rares au monde à avoir fait preuve d'une aussi grande longévité artistique.       

PAR ABDESLAM EL KHATiB
Samedi 2 Octobre 2010

Lu 970 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs