Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Musique : "Alwane", un nouvel album de Nabil Khaldi, haut en couleurs




Musique : "Alwane", un nouvel album de Nabil Khaldi, haut en couleurs
Nabil Khaldi que les
téléspectateurs ont découvert grâce à "Studio 2M", est un artiste accompli.
Ses compositions connaissent du succès aussi bien au Maroc qu'à l'étranger. Musicien de talent, il se donne entièrement à la recherche de mélodies aussi bien modernes que classiques ou folkloriques. Son dernier album "Alwane" est un étalage de cette culture musicale très riche et un apport pour le répertoire musical au Maroc. Nous l'avons rencontré et il a bien voulu nous parler de cet album et de ses projets. Entretien.

Libération : Nabil Khaldi, depuis "Studio 2M", plus de nouvelle. Que se passe-t-il?

Nabil Khaldi: Depuis Studio 2M, j'ai fait beaucoup de choses: d'abord, un album; mon premier album en tant que joueur de luth, intitulé "Alwane". Par cet album, j'ai voulu prouver beaucoup de choses en même temps, tel le fait que je ne suis pas seulement auteur-compositeur, mais aussi musicien et luthiste aux côtés de grands noms comme Said Chraibi et Haj Younès. Je voulais prouver aussi qu'au Maroc, il existe des instrumentalistes de qualité qui n'ont rien à envier aux étrangers. C'est pour cela que j'attendais d'être au Maroc pour faire un album purement marocain. Je me suis donc entouré de cinq musiciens, Khalid Zeroual que tout le monde connaît, à la flûte, Abdesslam Touijer au saxophone, Khlid Kohen au tabla indien, Khalid Berkaoui, à la derbouka, bendir et tout ce qui est tempo marocain, Youssef Bouchou à la basse et moi-même au luth.
A part l'album, je suis metteur en scène d'un spectacle vivant de la musique marocaine qui rassemble entre 50 et 60 musiciens marocains et qu'on a présenté à Londres, Berlin, Paris et Marrakech.
Je suis fier de ce travail, fier de présenter mon pays dans un mélange du Maroc d'hier et d'aujourd'hui. Un mélange de moderne, de folklore, le tout dans un spectacle de trois heures.

On va vous compter parmi les membres du jury, encore cette année ?

Pour Studio 2M, cette année, j'ai été contacté et nous avons déjà lancé la caravane, ce qui revient à dire que je ferai encore partie du jury cette année.
On constate que les chansons que vous composez pour les lauréats sont toutes réussies.
Toutes les compositions que j'ai faites pour les lauréats ont été couronnées de succès. Cela s'explique par le fait que je tiens à connaître d'abord le chanteur, ses capacités vocales, l'étendue de ses cordes, et à la lumière de ces éléments, je fais en quelque sorte une composition sur mesure, contrairement aux Orientaux qui proposent aux chanteurs un certain nombre de compositions déjà faites. C’est de la couture, de la haute couture quand j'en ai les moyens et pas du prêt-à-porter. Cette démarche a donné naissance à un travail de qualité et ce, de l'avis de tout le monde. Certes, j'ai de la chance d'être soutenu par les médias et les cercles artistiques, mais le seul juge reste le public. Parce qu'il se rend compte que c'est un travail fait avec du cœur.

Où en est votre projet avec Pascal Machaâlani?

Oui, j'avais eu un contact avec Pascal Machaâlani pour une nouvelle chanson, mais je lui ai demandé, pour ce faire, de venir au Maroc, car la première fois on s'était rencontrés en France où je résidais. Je lui ai demandé cela pour qu’elle s’imprègne de l'ambiance marocaine et qu'elle découvre qu'on a tout ce qu'il faut au Maroc. C'est vrai qu'il manque encore le mastering, mais cela peut se faire en France. Ainsi on pourra dire que le travail est marocain dans son intégralité. C'est mon objectif, si je dois encore faire une composition pour Pascal.

D'autres projets?

Pour les autres projets, et dans la continuité de mon album "Alwane", et comme c'est de la musique instrumentale, je vais essayer à chaque fois que j'ai à interpréter cet album dans des festivals ou autres, d’inviter un chanteur pour faire des improvisations, un poète, pour lire de la poésie, un chanteur d'Al Ala et ce pour souligner le concept "Carte blanche" pour Nabil Khaldi. C'est pour dire que c'est un album ouvert à plusieurs expressions musicales et artistiques qui peuvent s'adapter au Maroc ou en Europe.

Que pensez-vous des jeunes talents qui se lancent dans la composition?

Je pense que la première explication est d'ordre matériel, parce que pour s'attacher les services des paroliers et compositeurs, ils doivent payer des cachets élevés, sachant que leurs moyens sont limités. Mais on peut faire un effort pour écrire une chanson ; la composition, quant à elle, c’est une autre paire de manches. On ne s'improvise pas compositeur parce que celle-ci demande beaucoup de travail, c'est un labeur de plusieurs années outre le fait qu'on ne peut pas composer si on ne joue pas d’un instrument. Il faut savoir que la composition a des règles qui prennent en compte plusieurs paramètres. Il ne faut pas compter sur la partition musicale pour améliorer le produit. Elle est réussie lorsque la composition est bonne.
J'en profite pour lancer un appel aux compositeurs et paroliers connus à venir en aide à ces jeunes. J’invite également ces jeunes à ne pas omettre de régler ces gens-là, lorsque le travail marche, parce que l'auteur et le compositeur sont des professionnels et que tout travail doit, pour réussir, être basé sur une approche professionnelle.

PAR ABDESLAM EL KHATiB
Samedi 26 Février 2011

Lu 1926 fois


1.Posté par nadinn009 le 28/11/2011 12:27 (depuis mobile)
rak ghzal kathame9 tbarkllah alik

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs