Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

“Murmures d’ une voix ” de Souad Loulidi ou “Les voix d’ un murmure ”




L' est par hasard que j’ai fait la connaissance de Souad Loulidi en tant que poé- tesse. Auparavant, j’avais rencontré cette ancienne professeure de fran- çais à deux ou trois reprises dans un cadre familial à El Jadida, elle, la Marrakchie qui vit à Tanger. Je dois dire aussi qu’en ma qualité de modeste observateur du paysage litté- raire marocain, je n’avais pas eu l’occasion, jusqu’ici, de remarquer son nom dans l’actualité culturelle. Elle-même, d’ailleurs, m’a confirmé qu’elle n’avait commencé à écrire des poèmes et à les publier que très tardivement, depuis deux ans à peine. Le premier recueil de poésie en français « Murmures d’une voix » de Souad Loulidi, paru chez Slaiki Frères à Tanger, fut donc pour moi une agréable découverte et le sera certainement aussi pour d’autres amoureux de la poésie. On ne cesse de dire qu’il faut donner la parole aux femmes pour qu’elles s’expriment haut et fort sur leur vécu. Et tant qu’on trouvera des femmes comme Souad qui revendiquent leur droit à la parole, on ne pourra qu’applaudir à leur action et se ré- jouir de leur ambition vers plus de visibilité. Le proverbe ne dit-il pas qu’il vaut « mieux tard que jamais » ? Avec Souad Loulidi, une poé- tesse est née et son premier recueil, d’une cinquantaine de poèmes, ré- vèle déjà une certaine maturité. Ceci dit, il ne faut certainement pas occulter le fait que le parcours de l’auteur dans l’enseignement et sa lecture en parallèle de la poésie et de la littérature ont facilité chez elle l’acquisition d’une sensibilité poé- tique qui l’a amenée, sans aucun doute, à créer une œuvre déjà si prometteuse. La voix annoncée dans le titre du recueil comme dans son corpus général est bien celle d’un être humain qui murmure ses aspirations, ses sentiments, ses observations sur la vie, sur la nature environnante comme sur d’autres faiblesses et d’autres souffrances. Il s’agit d’une voix aux murmures pluriels exprimés sous forme de mots porteurs de sonorités et d’images évocatrices comme dans ce poème au thème original intitulé «S’il manque des pages… ». La même remarque pourrait s’appliquer également à un autre poème «Miroir virtuel» qui comporte certaines images un peu crues. Dans un autre poème, «Le jardin de mes rêves», l’attention du lecteur sera retenue par de douces images et sonorités telles que «le parfum des fleurs embaume les cieux, tend ses bras à tous les lieux». Alors que dans celui portant le titre «Rires», c’est l’utilisation de l’oxymore (rapprochement de deux termes de sens contraire) qui pré- domine comme celle-ci «je n’entends que le cri du silence d’une foule en transe». Dans le cas d’espèce, l’intérêt du vers vient de cette contradiction entre le cri de l’homme et le silence du monde. Ces oxymores et métaphores que l’écrivain utilise servent à restituer fidèlement les sentiments éprouvés. Dans un autre genre de poème, on est en présence de vers très courts en rafale. C’est le cas des trois poèmes intitulés «Enfant», «Contre» et «Soupir» où l’auteur privilégie le rythme. Par ailleurs, dans sa quête de l’univers humain, Souad préfère poser des questions plutôt que d’y répondre, des questions qui viennent enrichir la construction poétique comme dans cet exemple en page 4 : Où sont passés ces rires Qui ensoleillaient nos jours Ces regards peuplés de douceur Apaisant nos douleurs ? Pourquoi nos portes Ne laissent plus pénétrer Les rayons de lumières ? Souad Loulidi est une poé- tesse de l’image. Chez elle, les mots ont une valeur ajoutée, celle de dessiner des situations, des sentiments et des sensations. Enfin, comme dans tout recueil de poésie, de nouvelles ou même d’articles, certains textes paraissent plus accomplis que d’autres mais rien n’est plus subjectif que mon sentiment de lecteur. Je terminerai simplement ce mot en souhaitant à Souad Loulidi une bonne continuation sur le chemin infini de l’écriture.

Mustapha Jmahri (Ecrivain)
Vendredi 10 Février 2017

Lu 797 fois


1.Posté par Malika matrane le 12/02/2017 12:01
I would like to congratulates you with all my heart .and best wishes for the future .keep up the good work souad

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs