Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mural en céramique à Assilah, un atelier de recyclage à ciel ouvert




En sillonnant les artères de la ville d'Assilah, les visiteurs de ce bijou du Nord sont attirés par un atelier de recyclage à ciel ouvert, où l’artiste espagnole, Marta de Pablos, aspire à faire un mural en céramique à partir d’objets qui partent habituellement à la poubelle.
C’est autour de la devise "L’union fait la force" que Marta a fait le choix de faire participer les grands comme les petits, les artistes pro comme les amateurs à ce chantier où la céramique et les bouteilles vides se transforment en "Mandala mural", dans le cadre de la 39ème édition du Moussem culturel international d’Assilah. Marta invite les passants à participer de manière interactive à ce mural en céramique, réalisé de matériaux comme les verres et les argiles, de sorte à laisser un souvenir qui restera gravé sur les murs d’Assilah. L’idée ingénieuse de ce chantier, où tout le monde met la main à la pâte, est de promouvoir et sensibiliser le public sur la nécessité du recyclage, de manière artistique, sociale et environnementale.
L'objectif est de créer une sensibilité artistique à la portée de tous.  Approchée par la MAP, Marta s’est dite fière de diriger cet atelier ouvert à tous. "Travailler ensemble, c’est mieux", a-t-elle dit avec un dynamisme saisissant. "Mon objectif est de démontrer l’importance du recyclage d’une part et de faire connaître mon art aux personnes qui ne visitent jamais les galeries ou les expositions d’œuvres artistiques", a expliqué Marta. Pour elle, l’artiste n’a pas besoin de grand matériel pour être créatif. "On peut juste réutiliser des objets dont on n'a pas besoin pour en faire une œuvre artistique", a-t-elle expliqué. 
Quant à l’art du "Mandala", elle a noté que l’objectif est de créer un élément de forme circulaire ou un symbole de pureté, d’union, de bonne énergie, de réparation et d’intégration duquel peuvent émaner la chance et le bonheur. "Le symbole de mandala est de sauver la Terre. C’est la raison pour laquelle j’ai choisi d’utiliser les symboles de l’énergie naturelle, à savoir la terre, l'eau, l'air et le feu", a précisé cette artiste lauréate de l’Université de l'Ouest de l'Angleterre (section beaux-arts). La programmation artistique et culturelle de cette édition prévoit l’organisation de plusieurs autres ateliers, dont ceux de peinture, de gravure, d’écriture et d’expression littéraire pour enfants, ainsi que des expositions d’art plastique.

Libé
Jeudi 20 Juillet 2017

Lu 165 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs