Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mouvement du personnel du MEN




Les enseignants mécontents des résultats

Les enseignants sont déçus des résultats de l’opération du mouvement du personnel effectué par le ministère de tutelle. « Le nombre des dossiers traités est loin de satisfaire les demandes des enseignants », nous ont déclaré des syndicalistes représentant le secteur.
Selon un communiqué  du ministère de l’Education nationale, 6.288 enseignants ont bénéficié du mouvement national au titre de l'année scolaire en cours, alors que leur nombre n’a pas dépassé 4316 l’année dernière.  Soit une hausse de 12,22% par apport  à l’exercice précédent  où ce taux était de 8,38%.
Pour Ali Fenniche, membre du conseil national et secrétaire local du Syndicat national de l’enseignement, affilié à la FDT, un nombre important d’enseignants n’a pu bénéficier de ce mouvement, et ce pour des raisons infondées. Un précédent  grave dans les annales de l’enseignement a été enregistré  cette année, puisque les services concernés du Département de tutelle  ont, tout simplement, contourné le mouvement exceptionnel national qui traite, uniquement,  des cas sociaux dont les enseignantes qui veulent rejoindre leurs conjoints et vice versa.  Cela dit, le chiffre 1.253 des enseignantes qui ont rejoint leurs conjoints  avancé par le ministère aurait pu être plus grand et plus consistant  si le ministère respectait cette importante étape, a-t-il ajouté.
On vient de nous priver d’un acquis (mouvement) obtenu du temps de Habib El Malki, au moment où il était à la tête du ministère de l’Education nationale, a tenu à nous préciser Ali Fennich.  Tout en soulignant que le chiffre 6288 est insignifiant par rapport au nombre total des demandes déposées qui est de 51.452, il a indiqué que la priorité doit être accordée aux dossiers à caractère social et médical.
 Par ailleurs, 244 enseignants ont rejoint leurs épouses (24,82%), ce qui constitue une progression de 10 points par rapport à l'année précédente, ajoute le communiqué de l’Education nationale.
Le ministère de l’Education nationale souligne également que le mouvement de personnel  s'appuie d’une part sur les principes de transparence et d'égalité des chances entre tous les candidats, ainsi que sur le principe de l'équilibre pédagogique qui garantit à l'élève l'accès aux prestations d'enseignement et du déploiement équilibré des ressources humaines dans les différentes régions d’autre part.
Et d’ajouter que ce mouvement s'effectue selon des critères connus et  arrêtés de commun accord avec les centrales syndicales les plus représentatives. Le ministère, précise ledit communiqué,  veille à la publication de notes réglementant cette opération comportant toutes les dispositions administratives et techniques à même de garantir la transparence et de contrôler la véracité des données contenues dans les demandes.

LARBI BOUHAMIDA
Lundi 11 Juillet 2011

Lu 315 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs