Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mouvement du 20 février : Attention à la surenchère, il faut savoir raison garder !




Si les revendications du Mouvement du 20 février peuvent être compréhensibles, voire légitimes, il est à craindre que la surenchère, sinon le doute affecté, qui ont commencé à se faire jour, ne viennent corrompre, donc pervertir les aspirations d’une jeunesse aujourd’hui débordante d’enthousiasme et gagnée par un optimisme
méritoire !
Aussi, il faut savoir raison garder et ne pas se laisser entraîner dans des projets inconséquents loin de tout réalisme susceptible de conduire vers l’inconnu. Autrement se faire confisquer leur noble démarche par certaines parties ayant des agendas particuliers.
Le Mouvement du 20 février doit se montrer plus que jamais mature, responsable de ses actes afin de barrer la route à tous les intrus et opportunistes qui cherchent à l’instrumentaliser à leurs propres fins ! Pour cela, ceux-ci sont capables de toutes les manigances, et pourquoi pas, mettre le feu aux poudres comme affirmer que le régime n’est pas sincère et qu’il est prêt à user de tous les prétextes pour revenir sur ses engagements. L’attentat odieux de Marrakech (acte avéré isolé et gratuit) serait une opportunité toute désignée afin de faire avorter la dynamique en cours… Non ! Il n’y a pas lieu de préjuger des véritables intentions du Souverain qui a annoncé sans ambages, le 9 mars dernier, une réforme globale de la Constitution actuelle, une réforme basée sur les principes de la séparation des pouvoirs : l’indépendance de la Justice, le renforcement des pouvoirs du Premier ministre issu de la majorité, de même que celui du statut du Parlement, sans oublier évidemment la moralisation de la vie publique et la constitutionnalisation des instances chargées de la bonne gouvernance et des droits de l’Homme.
Le Monarque a été encore plus loin en laissant la porte ouverte à toutes propositions ou suggestions émanant des formations politiques, syndicats, représentants de la société civile et associations de la jeunesse, pouvant contribuer par leurs apports à enrichir le débat et ainsi la recherche  d’une meilleure formule démocratique.
Comme quoi le train des réformes est lancé. Il est déjà sur les rails. Ceux ou celles qui en doutent auraient tort à moins que leurs intentions soient malveillantes et chercheraient à aller à contre-courant de l’Histoire. Le monde arabe et islamique y compris le Maroc aujourd’hui n’est plus ce qu’il était il y a quelques semaines encore. Nous assistons à une véritable métamorphose de ce monde que certains ont voulu façonner, formater à leur guise et selon leur modèle qui rappelle des temps obscurantistes. A voir les revendications de la Rue arabe, point de slogans idéologiques, les seuls mots d’ordre des marcheurs portaient et portent sur la liberté, la dignité, la justice sociale, le droit au travail et la dénonciation de certains prébendiers…En somme plus de démocratie !
Le Maroc dans toutes ses composantes agissantes sous l’égide de son Roi a décidé d’aller désormais de l’avant, et rien ne viendra entraver sa démarche novatrice !

Youssef BENZAHRA
Samedi 14 Mai 2011

Lu 330 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs