Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mouvement de protestation contre Poutine


Polémique autour de l’adoption des enfants russes



Mouvement  de protestation contre  Poutine
Moscou se prépare à une grande manifestation contre la récente loi interdisant l’adoption d’enfants russes par des Américains qui divise la société mais que l’opposition anti-Poutine entend bien exploiter.
 «Nous allons insister sur notre itinéraire», le défilé étant prévu à travers le centre-ville et devant se terminer devant la Chambre basse du Parlement (Douma), avait déclaré mardi l’un des organisateurs de la manifestation, l’opposant et journaliste Alexandre Rykline, à la radio Echo de Moscou.
L’opposition espère que ce rassemblement redonnera un peu de vigueur au mouvement de protestation contre le régime du président Vladimir Poutine, qui s’est nettement estompé depuis la vague de protestation en réponse à une fraude massive lors des élections parlementaires en décembre 2011. Les manifestations avaient alors rassemblé jusqu’à 120.000 personnes près des murs du Kremlin, suivi d’une campagne de répression.
 Le 15 décembre, l’opposition anti-Poutine s’était vu refuser l’autorisation d’organiser une manifestation au centre de Moscou. Les organisateurs avaient bravé cette interdiction et le rassemblement avait donné lieu à des dizaines d’interpellations parmi les participants, environ un millier de personnes.
 Eldar Riazanov, l’un des meilleurs réalisateurs de dessins animés du pays, a appelé les Russes à se battre pour leurs droits et ceux des enfants orphelins.
 «Il n’est pas possible de vivre comme ça. Il y a un sentiment que nous nous enfonçons dans l’époque de l’Inquisition», a déclaré le réalisateur de 85 ans dans un appel vidéo sur YouTube, se référant à une série de lois répressives adoptées lors du retour de Poutine.
 «Il s’agit d’une loi criminelle», a ajouté le populaire metteur en scène de théâtre Vladimir Mirzoev en référence à la mesure anti-adoptions.
  Andrei Issaïev, président du comité de la Douma chargé de l’emploi, des affaires sociales et des anciens combattants, a pour sa part affirmé que ceux qui envisagent de descendre dans la rue sont des «ennemis» de la Russie.
 Au-delà de la défense de la cause des orphelins, les militants entendent dénoncer plus largement les violations généralisées des droits et réclamer la dissolution de la Douma, la Chambre basse du Parlement russe.

AFP
Lundi 14 Janvier 2013

Lu 200 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs