Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Moscou se réserve "le droit de protéger ses compatriotes" en Ukraine

Arrivée de renforts russes en Crimée




Moscou se réserve "le droit de protéger ses compatriotes" en Ukraine
Moscou se réserve le droit de protéger ses compatriotes en Ukraine, a déclaré vendredi le ministère russe des Affaires étrangères, à la suite de heurts qui ont fait un mort jeudi à Donetsk dans l'est de l'Ukraine.
 "Les autorités de Kiev ne contrôlent pas la situation dans le pays (...) La Russie a conscience de sa responsabilité pour la vie de ses concitoyens et compatriotes en Ukraine et se réserve le droit de les protéger", a déclaré le ministère dans un communiqué.
 "Nous avons à plusieurs reprises déclaré que les autorités arrivées au pouvoir à Kiev doivent désarmer les combattants, assurer la sécurité de la population et le droit des gens à organiser des manifestations", indique le communiqué.
 Jeudi, un manifestant pro-Kiev est mort poignardé lors de heurts avec des sympathisants de la Russie à Donetsk dans l'est russophone du pays où des mouvements sécessionnistes se sont manifestés ces dernières semaines.
 De nombreux Ukrainiens pensent que la Russie ne s'arrêtera pas aux frontières de la Crimée, où des forces russes ont pris le contrôle et où un référendum est organisé dimanche sur le rattachement à la Russie de cette péninsule ukrainienne de la mer Noire.
Par ailleurs, un navire de guerre russe a débarqué vendredi des camions, des soldats et au moins un véhicule blindé de transport de troupes (VTT) près du port de Sébastopol, en Crimée.
Un journaliste de Reuters a vu ces renforts descendre du Yamal 156, un navire de débarquement, dans la baie de Kazatchaïa, au sud-ouest de Sébastopol, port d'attache de la Flotte russe de la mer Noire. Lundi, une colonne d'une centaine de véhicules, dont des VTT blindés et des canons automoteurs, avait été aperçue sur une route dans le même secteur, à une quinzaine de kilomètres de Sébastopol.
Selon Vladislav Selezniov, un fonctionnaire du ministère ukrainien de la Défense en Crimée, des témoins ont par ailleurs signalé l'arrivée de blindés russes à Kertch, ville portuaire qui donne son nom à l'isthme séparant la péninsule du reste de l'Ukraine. 
Un train transportant 14 missiles sol-air S-300 se trouve par ailleurs à la gare, poursuit-il sur Facebook. Citant une autre source, il ajoute qu'une colonne d'une centaine de véhicules - des camions et des blindés de transport de troupes notamment - se dirige vers Djankoï, dans le nord de la Crimée. 

AFP et REUTERS
Samedi 15 Mars 2014

Lu 557 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs