Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Moody's dégrade la note AAA de la France : Le gouvernement Ayrault reste confiant




Moody's dégrade la note AAA de la France : Le gouvernement Ayrault reste confiant
L'agence de notation financière internationale Moody's a abaissé lundi soir d'un cran la note de la dette à long terme de la France de "AAA" à "Aa1", avec perspective négative, mais le gouvernement a minimisé la portée de cette décision, soulignant que la dette française est l'une des "plus sûres" de la zone euro.
Dans un communiqué, le ministre de l'Economie et des Finances, Pierre Moscovici, a précisé que cette décision fait suite à la mise sous perspective négative de la note française, le 13 février 2012, et de celles d'autres grands pays européens, le 23 juillet 2012.
Elle reflète, comme le souligne Moody's, "l'insuffisance des gouvernements précédents à redresser les comptes publics et la compétitivité de notre économie", a-t-il ajouté, en allusion à la gestion du pays par la droite sous la présidence de Nicolas Sarkozy.
M. Moscovici a mis en avant "les réformes engagées résolument par le gouvernement (de gauche) qui visent précisément à redresser notre économie : maîtrise des comptes publics, pacte national pour la compétitivité, la croissance et l'emploi ainsi que la négociation en cours sur le marché du travail".
"L'économie française est large et diversifiée et le gouvernement fait preuve d'un engagement fort pour conduire des réformes structurelles et redresser les finances publiques", a-t-il souligné, précisant que "la dette française demeure ainsi parmi les plus liquides et les plus sûres de la zone euro".
Sur un autre plan, le ministre a rappelé "les avancées réalisées depuis le Conseil européen des 18 et 19 juin 2012 pour stabiliser la situation de la zone euro et y préserver la croissance".
Dans sa décision de dégradation de la note AAA de la France, lundi, l'agence Moody's estime que les perspectives de croissance économique à long terme du pays étaient notamment affectées par une perte de compétitivité graduelle et continue, et par des rigidités à long terme de ses marchés du travail, des biens et des services. Elle a toutefois souligné que l'ampleur limitée du déclassement de la France reflétait le programme de réformes suivi par le gouvernement ainsi que les perspectives de croissance à long terme.
Moody's est la deuxième grande agence de notation financière internationale à retirer à la France son "triple A", après Standard and Poor's (S&P) en début d'année. La troisième agence, Fitch, est désormais la seule à noter la France "AAA", même si elle menace aussi de l'abaisser, en 2013.

AFP
Mercredi 21 Novembre 2012

Lu 184 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs